Après avoir perdu une première bataille juridique contre Sonos, Google passe cette fois-ci à l'attaque. Le géant technologique reproche à l'entreprise spécialisée dans la fabrication de systèmes hi-fi sans fil d'avoir violé plusieurs de ses brevets technologiques afin de concevoir ses produits.

Plus de deux ans et demi de bataille judiciaire entre Google et Sonos

Depuis plus de deux ans et demi, Sonos et Google se livrent dans une bataille juridique féroce. Alors que les deux sociétés travaillaient ensemble pour proposer à leurs clients communs des produits utilisant leurs technologies respectives, tout a basculé lorsque Sonos a accusé Google d'avoir violé plusieurs de ses brevets, cinq au total. Tous ces brevets sont liés à la conception de haut-parleurs intelligents et Sonos affirme que ses brevets se retrouvent dans les fonctionnalités proposées dans les produits de la firme de Mountain View.

Après cela, les deux entreprises sont entrées en négociations, mais elles se sont révélées infructueuses. Google a attaqué Sonos pour diffamation, et Sonos a une nouvelle fois poursuivi Google, considérant que cinq nouveaux brevets avaient été violés. En août 2021, le juge de la Commission américaine du commerce international (ITC) a reconnu que Google était coupable d'avoir volé plusieurs technologies brevetées par Sonos dans le cadre d'une décision préliminaire.

En décembre 2021, la décision de l'ITC est définitive : Google a bien violé plusieurs brevets de Sonos. Un coup dur pour le géant américain : il aurait pu être sous le coup d'une interdiction d'importer certains produits de sa marque, comme les enceintes Google Home, aux États-Unis. Pour éviter cela, Google a modifié certaines des fonctionnalités de ses enceintes, celles qui sont en lien avec les brevets Sonos.

Google contre-attaque et considère que Sonos a violé sept de ses brevets

L'histoire aurait pu se terminer là, il n'en est rien. Le bras de fer juridique entre la firme de Mountain View et l'entreprise fondée par John MacFarlane semble loin d'être terminé. Selon Bloomberg, Google a lancé de nouvelles poursuites à l'encontre de Sonos en déposant ses recours devant un tribunal californien. Le premier considère que le second aurait violé plusieurs de ses brevets pour mettre au point des haut-parleurs intelligents dotés de technologies de contrôle vocal.

Parmi les sept brevets violés selon Google se trouvent des brevets en lien avec la détection de mots-clés, d'autres liés à la recharge sans fil, et enfin ceux tournant autour des réponses que peuvent apporter les appareils après qu'un utilisateur formule sa commande vocale. Afin de justifier sa poursuite envers Sonos, Google dit vouloir défendre ses technologiques et contester la « violation claire et continue » de ses brevets par Sonos. Selon José Castaneda, porte-parole de Google, Sonos aurait « lancé une campagne agressive et trompeuse contre les produits Google ».

En plus de cela, la firme de Mountain View a d'ores et déjà prévu d'engager un nouveau recours auprès de l'ITC afin de faire interdire aux États-Unis tous les produits Sonos violant ses brevets.