Snips est une startup française qui développe une technologie de reconnaissance vocale. Reconnue dans le monde entier pour avoir développé une solution qui respecte la vie privée de ses utilisateurs, l’entreprise vient de se faire racheter par Sonos.

Les co-fondateurs de Snips abandonnent l’aventure

Sonos cherche à gagner en efficacité et en autonomie pour développer sa propre solution de reconnaissance vocale. Le récent rachat de Snips entre évidemment dans cette stratégie. La transaction est estimée à 37,5 millions de dollars (33,8 millions d’euros). Les co-fondateurs de la startup précisent qu’ils ne feront pas partie de l’aventure. Ils préfèrent se relancer dans la création d’une autre entreprise.

En revanche, les 50 salariés de la startup seront intégrés aux équipes de Sonos, sous la direction de Joseph Dureau, anciennement directeur technique de Snips, désormais vice-président “voice experience” chez Sonos. Pour Rand Hindi, co-fondateur de Snips :

“Cette acquisition est une preuve importante que la vie privée et la voix sont là pour durer. Mais cela montre aussi que l’impact de l’écosystème French Tech ne se limite pas à la France. En gardant l’équipe Snips à Paris et en intégrant la technologie dans leurs produits, Sonos prouve que la technologie française peut être déployée à l’échelle mondiale”. 

La reconnaissance vocale : un marché très prometteur

Nous savions que Sonos s’apprêtait à lancer une enceinte bluetooth, avec le rachat de Snips l’entreprise va plus loin et permet à ses enceintes de ne pas dépendre pas d’Alexa ou de Google Assistant. Au cours de son existence, Snips a développé une plateforme et des outils de pointe dédiés à la création d’expériences vocales sur mesure.

Vous l’aurez compris, Sonos n’a pas l’ambition de concurrencer les enceintes connectées de Google ou d’Amazon, mais cherche plutôt à proposer une solution de reconnaissance vocale dans l’ère du temps à ses clients en ajoutant une fonctionnalité de commande vocale. Sonos veut profiter des compétences des collaborateurs de Snips pour s’installer sur ce nouveau marché.

Fondée en 2013, cette startup a toujours voulu protéger les données personnelles de ses utilisateurs. Pour cette raison, sa technologie de reconnaissance vocale ne passe pas par le cloud, comme c’est le cas pour la plupart des solutions de commandes vocales. Le marché de la reconnaissance vocale est en plein développement. Les experts estiment qu’entre 3 et 5 milliards d’objets connectés dans le monde sont concernés par cette technologie. Le rachat de Snips par Sonos prouve la reconnaissance du potentiel de ce nouveau marché.