Vraisemblablement Apple n’est pas la seule entreprise à vouloir quitter la Chine. Google prévoirait aussi de déplacer la production du Pixel vers l’Asie du Sud-Est. Trois raisons pourraient pousser l’entreprise américaine à prendre cette décision : l’augmentation de sa production, le coût de la main d’œuvre chinoise et les taxes annoncées par Donald Trump.

Le coût de la main d’œuvre chinoise augmente

C’est indéniable : le coût de la main d’œuvre chinoise s’envole et c’est une tendance qui ne devrait pas s’inverser. Google pourrait bien déplacer, à terme, la quasi totalité de sa production à l’extérieur de la Chine, y compris les lignes concernant les smartphones Pixel. Les prévisions de vente pour cette année sont très positives : entre 8 et 10 millions de smartphones. C’est quasiment le double de l’année dernière.

Diversifier sa production en quittant la Chine pour aller s’installer au Vietnam serait une étape nécessaire selon Google, pour assurer le bon développement de la gamme Pixel. Ce n’est pas tout : Android, le système d’exploitation installé sur près de 80% des smartphones à travers le monde, peut connaître un nouveau concurrent de tailleHarmony OS. Il s’agit du tout nouveau système d’exploitation révélé par Huawei qui pourrait bien grappiller quelques parts de marché.

L’Asie du Sud-Est a le vent en poupe

D’après Nikkei Asian Review : “Google est susceptible de garder certaines activités en Chine. L’entreprise américaine sait pertinemment que le marché chinois est incontournable et qu’elle devra trouver des solutions pour continuer d’y exister. Cependant, en raison de la hausse du coût de la main d’œuvre chinoise, nous avons besoin de diversifier notre production pour la pérenniser. C’est pour cela que nous délocaliserons une partie de nos usines au Vietnam”.

À mesure que la guerre commerciale s’intensifie, les entreprises américaines cherchent de nouvelles solutions. Les pays de l’Asie du Sud-Est sont nombreux à en profiter. Par exemple, HP et Dell ont délocalisé leur production de serveurs loin de la Chine pour éviter les sanctions promises par Donald Trump. Parmi les pays préférés des entreprises américaines, nous retrouvons le Vietnam, la Thaïlande et les Philippines.