Les réseaux sociaux sont tendances, ce n’est pas un secret : il n’y pas moins de 3,7 milliards d’adeptes dans le monde entier. Les internautes sont en moyenne présents sur au moins 7 réseaux sociaux, comme le dévoile Digital Information World.

Linkedin gagne le plus mais Facebook est le plus riche

Les réseaux sociaux font profit grâce à leurs investisseurs, notamment ceux en capital risque. Mais aussi grâce à leurs utilisateurs, car puisque ces réseaux sociaux sont gratuits, le produit c’est bel et bien la personne derrière son ordinateur, sa tablette ou son téléphone. En effet, le chiffre d’affaires auquel chaque personne présente sur les réseaux sociaux se définit tel que « la vraie transaction n’est pas le divertissement que la plateforme vous propose mais plutôt, la location de vos yeux aux annonceurs du réseau social ».

Ainsi, et bien que l’on ne sache pas combien gagne Facebook par utilisateur, la plateforme de Mark Zuckerberg est la plus riche, même s’il n’est pas forcément celui qui gagne le plus à l’unité. Avec quelques 273 milliards, Facebook se positionne devant YouTube et Linkedin renvoyé en troisième position. YouTube qui ne gagne que 0,10$ grâce à un utilisateur peut compter sur son large panel de profils : ils sont en effet 200 milliards. Enfin, même si LinkedIn gagne le plus il n’est pas le plus riche car il n’est pas non plus le plus populaire, il compte « seulement » 310 millions d’utilisateurs.

infographique présentant les revenus par utilisateur pour chaque réseau social

Crédit : PostBeyond

Les revenus des réseaux sociaux augmentent d’années en années

Si chaque année, les utilisateurs sont de plus en plus nombreux, il est ici logique que les revenus des réseaux sociaux ne cessent de prendre de l’importance. Il apparaît également que les différentes plateformes sociales peuvent avoir un gros pouvoir d’influence. En effet, si l’on prend un exemple de 2018, il a suffi d’un tweet de Kylie Jenner annonçant qu’elle n’utilisait plus Snapchat pour que le réseau social en question perde 1,3 milliards de dollars.

De la même façon, la même année, Facebook a perdu pas moins d’un million d’utilisateurs en seulement trois mois : le réseau social était alors le sujet d’une attaque mais aussi au centre du scandale Cambridge Analytica. Il semble donc être un enjeu majeur pour les réseaux sociaux de manière générale, de garder des utilisateurs contents de ce qu’ils visitent sur les plateformes.