C’est le dernier rebondissement chez Calibra. En effet, la filiale de Facebook qui aura la charge de gérer la monnaie virtuelle du réseau social, est accusée de s’être fortement inspirée du logo de Current, une application bancaire.

La ressemblance saute aux yeux

Effectivement, quand on compare les 2 logos, pas de place au doute ! Le logo de Calibra ressemble très clairement à celui de Current. Au cours de l’été Facebook dévoilait Calibra au monde entier. À l’époque, Current faisait déjà remarquer que le logo de l’entreprise ressemblait étrangement au sien. Current est une toute jeune banque. Lancée en 2017, cette application propose une carte de crédit contrôlée via une application. D’autres fonctionnalités permettent par exemple à ses clients d’échanger de l’argent directement directement sur l’application.

Vraisemblablement Current ne se laissera pas faire : l’entreprise a intenté des poursuites judiciaires contre Facebook. D’après les premières informations dont nous disposons, l’action en justice vise Facebook, Calibra, mais aussi Character, l’agence de design qui a créé le logo pour la marque Calibra. Toute la particularité de cette affaire repose sur le fait que Character, l’agence de graphisme à l’origine du logo de Calibra, serait aussi à l’origine du logo de Current. Cette configuration pourrait totalement changer l’issue du procès.

La même agence de graphisme serait derrière ces 2 logos

Les deux logos auraient été conçus à 3 années d’intervalle. Current a commencé à utiliser son logo en août 2016. De son côté, Facebook a commencé à communiquer sur Calibra lors de l’été 2019. Pour Howard Shire, avocat spécialisé en propriété intellectuelle : “il est particulièrement suspect que le logo de Calibra provienne de la même société qui a créé le logo de Current”.

Qu’a-t-il pu réellement se passer chez Character ? Évidement il y a toujours la possibilité que différentes équipes aient créé des logos similaires à trois ans d’intervalle. Pourtant le rôle d’une agence de graphisme (surtout avec de tels clients) est d’effectuer un travail de veille maximal pour éviter qu’une création ne s’approche trop de quelque chose d’existant. C’est d’autant plus vrai pour un logo qui sort du même studio… La jeune banque va devoir se frotter à l’armée d’avocats de Facebook mais pourrait bien s’en sortir.