Falsification : l'entreprise Comscore se voit infliger une amende de 5 millions de $
Technologie

Falsification : l’entreprise Comscore se voit infliger une amende de 5 millions de $

L'entreprise spécialisée dans la mesure et l'analyse des statistiques sur internet avait trafiqué ses propres chiffres pour faire gonfler ses revenus.

Certains considèrent Comscore comme le juge du trafic sur Internet. La société américaine a la tâche de mesurer et d’analyser les performances des sites web des marques. Pourtant, l’entreprise vient d’écoper d’une amende de 5 millions de dollars (4,6 millions d’euros) pour avoir falsifié ses propres chiffres. Le CEO de Comscore avait trafiqué les statistiques de son entreprise pour tenter gonfler les revenus de l’entreprise.

Comscore a trafiqué ses chiffres pour gonfler ses revenus

Internet et le monde de la publicité sont régis par des statistiques qui nous permettent de mesurer l’impact de telle ou telle action et la puissance d’un site web. Cette industrie prospère grâce à l’analyse des chiffres. Seulement voilà, que se passe-t-il quand l’entreprise qui fournit ces données prépare ses propres statistiques ? Il fallait s’y attendre, cela se passe mal. Serge Matta, ancien CEO de Comscore, aurait trafiqué les données de Comscore pour gonfler ses revenus.

La Securities and Exchange Commission (SEC) accuse Comscore d’avoir trafiqué les statistiques de son propre site internet entre 2014 et 2016. L’ancien CEO de Comscore a été jusqu’à mentir à ses comptables pour cacher la fraude. Les statistiques gonflées de manière artificielle donnaient l’impression que l’entreprise se développait à une vitesse irréaliste.

Quid des statistiques des clients de l’entreprise ?

Comscore va payer une amende de 5 millions de dollars (4,6 millions d’euros) tandis que Serge Matta écope lui aussi d’une pénalité de 700 000 dollars (640 000 euros). En parallèle, l’homme devra également rembourser 2,1 millions de dollars, l’équivalent des profits réalisés grâce à cette manigance. Serge Matta ne pourra plus jamais devenir membre de la haute direction d’un groupe, ni agir à titre d’administrateur ou de dirigeant d’une société pendant les 10 prochaines années.

Aujourd’hui Comscore a changé de direction et a mis en place de nouvelles procédures internes pour éviter qu’une telle fraude ne puisse se reproduire. Cependant ce procès risque de soulever une nouvelle polémique chez les clients de Comscore. Si l’entreprise trafiquait ses propres chiffres, pourquoi ne le faisait-elle pas avec ses clients ? Il en va de même pour les estimations de parts de marché et les études menées par Comscore. Impossible de savoir ce qui est vrai ou non.

Send this to a friend