Royaume-Uni : le changement climatique fait renaître des plantes d'antan
Science

Royaume-Uni : le changement climatique fait renaître des plantes d’antan

D'après les botanistes, les cycadées poussaient massivement à l'époque des dinosaures.

On les appelle les cycadées, ou cycadales. Ces plantes avaient quasiment disparu de la surface terrestre, pourtant elles poussent à nouveau au Royaume-Uni et le changement climatique en serait le principal responsable.

Une plante qui date de l’époque des dinosaures

Pour que vous puissiez vous projeter, ces plantes ressemblent d’assez près à des palmiers. Ils restent quelques spécimens de cycadées dans des régions très chaudes de notre planète, mais elles ont atteint leur apogée il y a près de 150 millions d’années, à l’époque des dinosaures. La planète subissait alors un réchauffement climatique en raison de l’augmentation des niveaux de dioxyde de carbone provenant de processus naturels, ce qui permettait aux plantes de prospérer partout dans le monde.

Le changement climatique, en grande partie provoqué par l’homme, reproduit aujourd’hui la même situation qu’à l’époque des dinosaures. Alors que des scientifiques tentent de modifier les gênes de certaines plantes pour qu’elles absorbent plus de CO2, les cycadées fleurissent et poussent à nouveau à cause de ce même gaz. Cela n’avait pas été observé par les spécialistes depuis des millénaires.

C’est le Ventnor Botanic Garden sur l’île de Wight, en Angleterre, qui a annoncé l’apparition de fleurs de cycadées femelles et mâles au début du mois d’août. C’est la toute première fois que le jardin enregistre l’apparition naturelle d’une cycadée au Royaume-Uni.

Le changement climatique est à l’origine de ce phénomène

John Curtis, directeur du Ventnor Botanic Garden a déclaré, « nous sommes convaincus que ces plantes fleurissent grâce au changement climatique. C’est simple : pour qu’une plante puisse se reproduire efficacement, les conditions doivent être parfaites. Et ce n’est pas la simple augmentation des températures qui a entraîné ce changement, c’est une dérive climatique de longue haleine, un cycle de croissance complet ».

Qui sait quelle plante renaîtra de ses cendres avec l’évolution du climat à venir. Pour l’instant, les botanistes apprécient cette merveille, mais sont conscients de ce que cela signifie pour notre planète. Les Jardins botaniques de Ventnor prévoient de polliniser manuellement les plantes pour produire des graines et ainsi, faire revivre l’espèce dans toute sa splendeur.

Send this to a friend