Galileo : le réseau satellitaire européen a subi une grave panne
Technologie

Galileo : le réseau satellitaire européen a subi une grave panne

Pour l'utilisation des GPS, les smartphones récents vont devoir passer sur les satellites russes ou chinois.

Depuis le 11 juillet dernier Galileo, le réseau de satellites européens, est en panne et vraisemblablement, ce n’est pas prêt d’être terminé. Un incident technique lié à son infrastructure au sol aurait paralysé le réseau. Les utilisateurs de smartphones récents vont devoir passer par le Glonass russe ou le réseau satellitaire chinois, Beidou.

La panne ne devrait pas avoir d’incidence

Alors que les premiers satellites de SpaceX prenaient leur envol en mai dernier, Galileo, le réseau GPS européen, vient de subir une grave panne. Quelques jours auparavant, la Federal Communications Commission approuvait le réseau Galileo et autorisait les smartphones américains à s’y connecter. Pourtant, une panne aura eu raison de notre réseau satellitaire. Depuis 4 jours, un incident technique lié aux infrastructures terrestres l’empêche de fonctionner correctement.

Des experts s’efforcent actuellement de rétablir une connexion stable avec Galileo, le plus rapidement possible. Pour analyser les causes exactes de l’anomalie et mettre en place des mesures de rétablissement, une commission d’examen travaille actuellement sur cette panne. D’après les autorités européennes, ce bug ne nous empêchera pas d’avoir de la connexion ou de pouvoir naviguer sur nos GPS.

Des alternatives ont été prévues en cas de panne

C’est au Precise Timing Facility, en Italie, là où les horloges du système Galileo sont étalonnées et vérifiées que le problème se serait produit. Plusieurs équipes sont dépêchées sur place pour tenter de résoudre la panne et faire en sorte qu’elle ne s’éternise pas. Heureusement, l’Union européenne a conçu notre réseau satellitaire en pensant à des alternatives en cas de panne. C’est pour cette raison que le réseau russe a pris le relais.

Pendant ce temps, Emmanuel Macron annonçait le lancement d’un grand commandement de l’espace. Cela fait plus d’un an que le président de la République française désire assurer la défense de l’espace. Désormais, c’est chose faite. Ce projet a été porté par Florence Parly, la ministre des Armées. Cette dernière devrait prochainement détailler les enjeux d’une telle décision.

Send this to a friend