Le tunnel WestConnex, qui vient d’ouvrir à l’Est de Sydney, sur l’autoroute de Haberfield, n’a pas été référencé assez vite sur Google Maps. Cet oubli a créé la panique sur l’autoroute australienne. Des milliers d’automobilistes utilisant Google Maps, n’ont pas pu détecter ce tunnel.

Google Maps oublie de cartographier un nouveau tunnel

Un projet à 3,8 milliards de dollars (3,37 milliards d’euros) en construction depuis des années et qui doit permettre aux automobilistes de gagner 20 minutes entre Parramatta et le centre-ville de Sydney. Cependant un problème a été relevé par les habitants de la région : Google Maps n’affiche toujours pas ce nouveau tunnel. Il n’y a rien à faire; aucun itinéraire entre l’ouest de Sydney et Haberfield ne propose de passer par le tunnel WestConnex.

Même lorsque les usagers choisissent des endroits proches de l’entrée du tunnel, l’application n’arrive pas à trouver d’itinéraires adaptés, permettant d’emprunter le tunnel. Suite aux remarques de nombreux australiens vivant dans la région, Google a rapidement référencé ce nouveau tunnel. Dès samedi dernier, il est apparu comme une option. Le gain de temps est de taille : sans passer par le tunnel, le temps de route pour aller de l’ouest de Sydney vers Haberfield était de 24 minutes, avec le nouveau trajet, il suffit de 12 minutes.

Google Maps devient indispensable

La réactivité des utilisateurs de Google Maps prouve notre dépendance croissante aux nouvelles technologies. Il devient difficile de conduire sans utiliser un GPS pour nous guider. D’après le ministère des transports, Apple Maps, Waze, TomTom et Google Maps ont été prévenus des semaines en avance, de l’ouverture de ce tunnel.

De son côté, Google Maps se penche sur les problématiques de transport en commun. L’application est en train de déployer deux nouvelles fonctionnalités, dans 200 villes du monde entier, sous Android ainsi que sous iOS. Elles devraient permettre d’aider à mieux planifier un trajet, tout en dénichant le moyen de transport le moins fréquenté, pour éviter au maximum la foule.