Depuis plusieurs mois, le réseau social de Mark Zuckerberg, Facebook est soumis à diverses enquêtes. Suite au scandale Cambridge Analytica, survenu en mars 2018, une enquête a été ouverte. Facebook était accusé d’avoir “violé un accord conclu en 2011 avec le gouvernement américain relatif au respect de la vie privée des utilisateurs.” Pour faire simple, le réseau social devait obtenir le consentement explicite des utilisateurs pour pouvoir partager leurs données. L’amende potentielle n’avait pas été précisée, on parlait seulement d’amende “record”.

La Federal Trade Commision (FTC) semble finalement avoir pris sa décision. D’après le Wall Street Journal, Facebook devra s’acquitter d’une amende de 5 milliards de dollars. Au sein de la commission, deux membres étaient opposés à la décision et demandaient plus de restrictions contre trois en accord avec cette décision.
Une aubaine pour le réseau social qui a déjà mis de côté près de 3 milliards de dollars pour payer cette amende et gagne 500 000 livres toutes les 6 minutes.

Facebook bat l’amende record de Google aux USA

5 milliards de dollars, ce n’est pas rien, c’est d’ailleurs un record. En 2012, Google avait dû s’acquitter de 22,5 millions de dollars, suite à des pratiques concernant les utilisateurs sur Safari. Mais pour Facebook qui en 2018 a réalisé 22 milliards de dollars de bénéfice, ce n’est qu’un détail.

En plus de l’amende, Facebook devra également documenter et revoir la manière dont le réseau social gère les données personnelles de ses utilisateurs. On ne sait pas encore quelles restrictions seront imposées au réseau social, mais cela ne devrait pas l’empêcher d’augmenter encore et toujours ses bénéfices. L’accord établi à l’amiable n’est pour le moment pas officiel. En effet, le Ministère de la Justice doit encore approuver cet accord.

Une annonce qui fait grimper l’action de Facebook

Après l’annonce de l’amende, l’action de Facebook a augmenté. L’amende la plus importante infligée par la FTC aux États-Unis aura tout simplement permis à l’entreprise d’augmenter sa valeur.

La FTC inflige une amende record de 5 milliards de dollars, mais dérisoire pour Facebook

Des efforts insuffisants

Sans ses utilisateurs, Facebook ne peut pas gagner d’argent ce n’est pas un scoop. Mais depuis Cambridge Analytica, les scandales liés à des fuites de données ou l’utilisation des données ont éclaté. D’ailleurs à la fin du mois, de nouvelles conditions entreront en vigueur sur le réseau, avec plus de transparence sur l’utilisation des données. Vous pourrez également prochainement savoir quelles entreprises ont importé vos données sur le réseau social.

Facebook dans la tourmente, jusqu’à quand ?

Dans d’autres pays, Facebook est encore mêlé à différentes enquêtes en rapport avec Cambridge Analytica. Mais plus récemment, c’est la Libra qui a fait parler de Facebook. Annoncée en juin, la Libra est la cryptomonnaie de Facebook qui devrait voir le jour en 2020. Quelques semaines après l’annonce, les autorités américaines ont déjà demandé à Mark Zuckerberg de retarder le lancement de cette dernière, afin d’analyser les différents risques liés à cette monnaie.

Dans tous les cas, cette amende ne fait que renforcer les conversations autour de Facebook et à des régulations plus strictes envers les géants du web (GAFA). Nombreux sont ceux qui souhaitent un démantèlement de ces géants, comme l’un des cofondateurs de Facebook, Chris Hughes.