Facebook anticipe une amende estimée entre 3 et 5 milliards de dollars
Réseaux Sociaux

Facebook anticipe une amende estimée entre 3 et 5 milliards de dollars

Facebook s'apprête à battre un record en termes d'amende, il pourrait largement dépasser Google et ses 22,5 millions de dollars.

Au cours de sa dernière conversation téléphonique avec ses investisseurs, Mark Zuckerberg évoquait un nombre record de 500 millions d’utilisateurs quotidiens pour la section Facebook Stories. La discussion ne s’arrête pas à ce sujet, elle révèle les derniers résultats de résultats de l’entreprise et d’autres informations comme une possible amende estimée entre 3 et 5 millions qui attend Facebook.

Zuckerberg déclare avoir mis de côté 3 milliards pour anticiper cette amende liée à l’enquête de la Federal Trade Commission, depuis le scandale Cambridge Analytica. L’entreprise dit s’attendre à « une perte probable de 3 milliards de dollars en lien avec l’enquête de la FTC sur notre plate-forme et les pratiques relatives aux données des utilisateurs. La fourchette du montant s’étale entre 3 et 5 millions de dollars ».

Dans ce cas, ce serait une sanction record pour une entreprise de technologie. Pour le moment, c’est Google qui garde sa place de numéro un avec une amende de 22,5 millions de dollars, réclamée en 2012 aux suites de pratiques concernant les utilisateurs du navigateur Safari. Une somme incomparable, mais qui ne semble pas tracasser Facebook, qui engrange un bénéfice net de 2,4 milliards de dollars au cours de ce premier trimestre.

Cette enquête se base principalement sur une éventuelle violation d’un accord passé entre Facebook et la FTC, en 2011. Cet accord exigeait que les médias sociaux devaient obtenir le consentement explicite des utilisateurs pour partager leurs données. Récemment, Facebook s’est encore retrouvé au coeur d’un scandale concernant la gestion douteuse des données personnelles de ses utilisateurs. Il est important de préciser que Facebook ne fait pas tout de travers. Le mois dernier, Mark Zuckerberg s’est exprimé dans un long billet à propos d’une éventuelle évolution de son réseau social vers une plateforme vouée à l’échange, encryptée, et surtout éphémère.

Send this to a friend