Les jeux vidéo du développeur américain Blizzard Entertainment sont désormais inaccessibles en Chine. Le lundi 23 janvier signait la fin du partenariat entre l’entreprise étasunienne et l’éditeur chinois NetEase Games. Cette séparation a acté la fin de la distribution des jeux comme World of Warcraft, Hearthstone ou encore Warcraft dans l’Empire du Milieu. La politique locale demande à toutes les entreprises étrangères qui souhaitent proposer des titres vidéoludiques de s'associer à une entreprise chinoise du secteur.

Blizzard va devoir trouver un nouveau partenaire en Chine

Les adeptes des licences de Blizzard et notamment ceux de World of Warcraft ont pour la plupart déploré l’impossibilité de se connecter aux serveurs. Sur le réseau social Weibo, l’un des plus gros comptes de fan, avec 1,9 million d’abonnés a publié une image d’un message d’échec de connexion.

C’est en novembre 2022 que Blizzard avait annoncé la nouvelle dans un communiqué : « Les deux parties n'ont pas trouvé d'accord pour renouveler ce partenariat de façon conforme aux principes d'exploitation et aux engagements de Blizzard envers les joueurs et les employés ». D’après Bloomberg, les désaccords ont tourné autour du contrôle de la propriété intellectuelle, mais aussi de l’utilisation des données personnelles des millions de joueurs chinois. NetEase aurait été trop gourmand. Cette information a été démentie par l’éditeur chinois qui précise que les données qu’il voudrait exploiter sont celles prévues dans l’accord initial.

Quelques jours plus tard, l’éditeur américain a quand même voulu prolonger leur accord de six mois supplémentaires afin de trouver de nouvelles conditions. Proposition balayée dans un communiqué début janvier, qualifiée par NetEase de « divorce tout en continuant de s’engager dans une relation. »

Pourtant, ce partenariat de 14 ans avait apporté de nombreux avantages aux deux entreprises. De son côté, NetEase est devenu le deuxième distributeur de jeux en Chine derrière le géant Tencent. L’éditeur de jeux vidéo chinois minimise d’ailleurs l’impact de cette séparation. Ce partenariat représentait, selon lui, seulement 10 % de son chiffre d’affaires et de ses bénéfices.

Quant à Blizzard, l’entreprise avait la possibilité de pénétrer un grand marché de plus de 600 millions de joueurs. Elle compte d’ailleurs poursuivre son activité en trouvant un nouveau partenaire. Pour le moment, l’Empire du Milieu ne représenterait que 3% du chiffre d’affaires de l’entreprise.

Au-delà de ce conflit, le sentiment principal exprimé par les joueurs sur les réseaux sociaux est la déception. « C'est vraiment un jour triste pour les joueurs de World of Warcraft et les fans de Blizzard Entertainment partout dans le monde », a écrit un internaute.