Twitter a organisé une vente aux enchères en ligne mardi 17 et mercredi 18 janvier. L’entreprise américaine s’est séparée d’environ 631 pièces provenant de ses locaux principaux à San Francisco. Du simple mobilier en passant par la machine à café de luxe, tout y est passé.

Une vente aux enchères qui a duré deux jours

Pendant deux jours, tout le monde pouvait devenir propriétaire d’un objet ayant appartenu au réseau social Twitter. Pour acquérir l’un de ces biens, il était nécessaire de faire une offre sur le site Internet Heritage Global Parteners (HGP). Le prix de départ des lots se situait entre 25 et 50 dollars.

La vente a attiré de nombreuses personnes. Ross Dove, directeur général de Heritage Global, société mère de HGP, a indiqué que « plus de 20 000 personnes se sont inscrites pour enchérir en ligne » puis il a ajouté qu’il s’attendait à ce que les enchères « rapportent plus de 1,5 million de dollars à Twitter ».

Même si le résultat total de la vente aux enchères n’a pas été dévoilé, le prix final de certaines pièces a été rendu public. C’est le cas de la statue géante de l’oiseau bleu, logo de Twitter, qui s’est vendue pour 100 000 dollars.

Peut-on y voir un lien avec les problèmes financiers que connaît Twitter ?

Coïncidence ou non, cette vente aux enchères intervient alors que le réseau social fait face à des problèmes financiers. Ross Dove a déclaré que « la vente n’était pas destinée à consolider les finances de Twitter [...] la somme finale ne ferait pas bouger l’aiguille pour une entreprise que Elon Musk a achetée pour 44 milliards de dollars ».

Pourtant, lors du rachat du réseau social par le milliardaire américain, la situation financière battait déjà de l’aile. Or, la politique menée par Elon Musk n’a pas arrangé les affaires de Twitter. Le départ massif des annonceurs a porté le coup de grâce puisque 90 % des recettes de la société ont été assurées par la publicité en 2021.

Depuis, l’entreprise cherche par tous les moyens à rendre sa plateforme attractive dans l’espoir d’attirer de nouveau les annonceurs. À l’approche du Super Bowl, le réseau social prépare des offres attirantes. Selon le Wall Street Journal, Twitter compte offrir un espace publicitaire gratuit aux annonceurs.