Twitter tente le tout pour le tout pour faire revenir (et attirer) les annonceurs. Le réseau social va proposer des publicités gratuites aux marques alors que le Super Bowl, événement particulièrement rentable outre-Atlantique, approche.

Twitter doit attirer les annonceurs

Depuis son rachat par Elon Musk pour 44 milliards de dollars, Twitter voit ses annonceurs quitter le navire. En cause, la gestion et les décisions controversées du milliardaire, qui a par exemple fait revenir Donald Trump sur la plateforme. La situation est préoccupante : plus de 75 des 100 principaux annonceurs de Twitter ne dépensent plus sur la plateforme. Parmi eux, on retrouve notamment des géants comme Pfizer, United Airlines, Volkswagen ou encore General Motors.

Or, près de 90 % des 5,1 milliards de dollars de revenus de Twitter en 2021 provenaient des publicités. Si Elon Musk a pour ambition de réduire la dépendance financière de l’entreprise aux annonces, il est, pour le moment, primordial pour cette dernière d’attirer de nouvelles marques.

Le Super Bowl, période clé

Dans cette optique, le réseau social prépare des offres alléchantes. Le Wall Street Journal rapporte en effet qu’il offre un espace publicitaire gratuit en proposant aux annonceurs d'égaler leurs dépenses publicitaires jusqu'à 250 000 dollars. La totalité des 500 000 dollars de publicité devra être diffusée avant le 28 février.

Il y a peu, Twitter proposait déjà 500 000 dollars de publicités gratuites à condition que les entreprises dépensent au moins 500 000 dollars. Le timing de cette nouvelle offre est toutefois bien pensé. Le Super Bowl, une période de vente clé pour Twitter, se tiendra le 13 février prochain. Chaque année, les marques sont nombreuses à affluer sur la plateforme la semaine de l’événement afin de générer du buzz autour de leurs efforts marketing. D’ailleurs, le Super Bowl, événement sportif le plus regardé aux États-Unis, est le jour de l'année où Twitter génère le plus de revenus.

Deux joueurs de football américains en action lors d'un match.

Photographie : Chris Chow / Unsplash.

Pour qu'une marque puisse bénéficier de cette offre, elle doit utiliser certains produits spécifiques de Twitter, tels que son outil d'évitement des mots-clés récemment mis en place. Il permet aux annonceurs de créer une liste de 1 000 mots-clés au maximum et d'éviter que leurs annonces apparaissent au-dessus ou en dessous des tweets contenant ces mots, alors que la nouvelle politique de modération sur la plateforme inquiète particulièrement les marques

Twitter sur le chemin du seuil de rentabilité ?

Elon Musk multiplie les mesures afin de réduire les dépenses de Twitter. Il a diminué le nombre d’employés du réseau social de plus de moitié, et a modifié le système d’abonnement Twitter Blue pour le rendre plus rentable. Il a également arrêté de payer le loyer du siège social de l’entreprise, et a refusé de payer plusieurs factures.

Il semblerait que cette politique radicale porte ses fruits. En novembre, Musk évoquait une potentielle faillite de Twitter, mais il a déclaré le mois dernier qu'il s'attendait à ce que la société atteigne approximativement le seuil de rentabilité en 2023.