Salesforce confirme avoir licencié des centaines d'employés il y a quelques jours. Comme de nombreux géants de la tech, l'entreprise américaine subit un fort ralentissement de son activité.

Des centaines de licenciements chez Salesforce

Après avoir dissout son bureau à Hong Kong dans le courant de l'été 2022, Salesforce seule être la dernière entreprise à avoir officialisé une vague de licenciements. Pas aussi massive que chez Twitter, mais quand même. Cette semaine, l'entreprise a été obligée de licencier des centaines de personnes. Les acteurs de la tech subissent une crise sans précédent. La société n'a pas voulu communiquer le nombre exact de personnes licenciées, mais a déclaré qu'il s'agissait de moins de 1 000 personnes. Les personnes concernées ont été informées de cette décision le 8 novembre 2022.

Il s'agit d'une annonce de plus dans le cadre de la vague continue de licenciements au sein des entreprises technologiques américaines, dont nous entendons parler depuis plusieurs mois. Les géants de la tech sont en quête de rentabilité et semblent être prêtes à tout pour y parvenir. Cette nouvelle fait suite à la prise de participation de Starboard Value dans Salesforce. L'investisseur cherche à réduire les coûts et cette vague de licenciements semble correspondre à cette philosophie.

Ce nouvel investisseur a déclaré que la croissance et la rentabilité de Salesforce sont inférieures de 14 % à ce qu'elles devraient être. Comment Salesforce pourrait-il combler cet écart ? En améliorant sa marge d'exploitation et donc en réduisant les coûts. Avant même la prise de participation de Starboard, Salesforce avait prévu de réduire ses dépenses. L'entreprise comptait plus de 73 000 employés avant cette vague de licenciements.

Pour effet, Amy Weaver, directrice financière de Salesforce, a déclaré le mois dernier que « même si la société vise un chiffre d'affaires de 50 milliards de dollars pour l'exercice 2026, elle cherche également à devenir plus rentable en visant une marge d'exploitation de 25 % au cours de la même période ». Un porte-parole de l'entreprise a expliqué que « notre processus de performance des ventes favorise la responsabilisation. Malheureusement, cela peut conduire à ce que certains quittent l'entreprise, et nous les accompagnons dans leur transition ».