Selon Rob Bonta, le procureur général de Californie, Amazon a violé la législation antitrust en gonflant les prix et en étouffant la concurrence. Selon le Wall Street Journal, géant américain est accusé d'avoir pénalisé les e-commerçants qui proposaient des produits similaires sur des sites concurrents.

Rob Bonta s'attaque au géant Amazon

Mercredi 14 septembre, le procureur général de l'État a officialisé les poursuites contre Amazon. Rob Bonta a déclaré que son bureau avait intenté une action en justice devant la Cour supérieure de San Francisco afin de « mettre un terme aux politiques déloyales d'Amazon » qui, selon lui, « empêchent les e-commerçants de proposer des prix plus bas sur les sites web de leurs concurrents ». Cette action en justice est le résultat d'une enquête qui a débuté au début de l'année 2020 selon le procureur général de Californie.

Dans sa plainte, Rob Bonta demande au tribunal d'empêcher Amazon de poursuivre cette politique et propose de nommer un contrôleur pour s'assurer que la société se conforme à la législation en vigueur. La plainte réclame également des dommages et intérêts pour le préjudice causé à l'économie de l'État. Cette action en justice représente le plus grand défi juridique à ce jour aux États-Unis pour Amazon. L'entreprise a déjà été poursuivie par le district de Columbia et fait également l'objet d'une enquête auprès de la FTC, de l'Union européenne et d'une commission du Congrès.

Le géant américain est accusé d'étouffer la concurrence

La Californie étant l'État le plus peuplé et la plus grande économie du pays, ses réglementations commerciales ont longtemps influencé le mode de fonctionnement des entreprises dans tout le pays. L'État estime qu'Amazon demande aux e-commerçants présents sur sa plateforme de signer des accords qui les pénalisent s'ils proposent leurs produits à des prix plus bas sur des sites concurrents tels que Walmart ou Target. Ceux qui ne se conforment pas à ces accords risquent d'être relégués au second plan dans les résultats de recherche d'Amazon. Leurs produits peuvent même être suspendus ou supprimés.

Selon la plainte, « la domination de l'entreprise sur le marché de la vente au détail en ligne ne laisse guère d'autre choix aux vendeurs tiers et aux grossistes que d'accepter ». La Californie estime que l'entreprise se livre à des pratiques illégales depuis au moins 2012. Rob Bonta précise que « Amazon a étouffé sa concurrence pendant des années, notamment sur le sujet des prix. En conséquence, les foyers californiens ont payé leurs produits plus cher ». Avec ce procès, les autorités de l'État envoient un message fort à Amazon.