La société mère de Facebook, Meta, va réaliser des coupes budgétaires au sein de sa division Reality Labs, dédiée au développement du métavers. Un porte-parole de l’entreprise a confirmé à Reuters le 12 mai que plusieurs projets en cours vont être annulés et que d’autres prendront du retard.

Meta prend des décisions radicales en annulant certains projets

En prenant le nom Meta en 2021, Facebook a clairement affiché ses ambitions de créer l’internet de demain. L’entreprise de la tech a investi massivement dans ce secteur et a créé la division Reality Labs qui se consacre entièrement à des projets en lien avec le métavers. Elle se penche sur des casques de réalité virtuelle (VR), augmentée (AR) et mixte.

Des embauches importantes ont été réalisées en 2021 avec plus de 13 000 nouveaux employés et 6 000 de plus au premier trimestre 2022. Le créateur de Facebook a dépensé sans compter. Comme précisé dans son dernier rapport financier, Reality Labs a perdu 10,2 milliards de dollars en 2021 et 3 milliards au premier trimestre 2022. Une situation qui a entraîné une chute brutale de l’action de Meta, suscitant la colère des investisseurs. Pour les rassurer, des réductions importantes de budget ont été annoncées.

Dans cette optique Meta a annoncé début mai ralentir le rythme des embauches. Reuters rapporte que Andrew Bosworth, directeur technique de Meta, a annoncé le 10 mai aux équipes de Reality Labs qu’il y aura des changements au sein de la division. Même s'il ne devrait y avoir aucune suppression de poste, l’entreprise annonce ne plus pouvoir financer certains projets, trop coûteux, et va en retarder d’autres. Elle ne précise pas de quels projets il est question.

Un pari sur le long terme, à condition d'avoir les moyens de le mener

Meta avait révélé se pencher sur quatre projets de casques VR, parmi lesquels se trouve le projet « Cambria », un casque de réalité mixte prévu pour 2022. Il y a aussi deux projets de lunettes de réalité augmentée, « Nazare » et « Hypernova », qui devraient paver la route vers la fin des smartphones selon le fondateur de Meta, Mark Zuckerberg.

Les estimations du budget de 2022 ont été revues à la baisse pour se situer entre 87 et 92 milliards de dollars contre 90 à 95 millions auparavant. Cela correspond aux propos de Mark Zuckerberg d’avril : il annonçait vouloir diminuer les investissements dans la division commerciale et dans l’intelligence artificielle.

Meta peut encore compter sur Facebook, Instagram et WhatsApp pour générer les revenus qui financent Reality Labs. Pourtant, Mark Zuckerberg a précisé lors des résultats du premier trimestre que 2022 ne permettra pas à la firme d’augmenter ses revenus. En octobre 2021, il avait rappelé qu’il faudrait au moins dix ans pour que les investissements dans le métavers deviennent vraiment rentables.