Selon un porte-parole de Meta, le groupe prévoit de ralentir le rythme de ses recrutements. Meta fait face à la plus faible croissance de son chiffre d'affaires et à des défis commerciaux de taille : les modifications apportées par Apple avec l'App Cracking Transparency, la protection de la vie privée ou encore la guerre en Ukraine.

Meta va ralentir le rythme des recrutements

Le groupe de Mark Zuckerberg serait-il en train de vivre un tournant historique ? La stagnation des chiffres pousse Meta à ralentir le rythme des recrutements. Pour la première fois de son histoire, Meta a présenté au cours du premier trimestre 2022 une croissance de son chiffre d’affaires inférieure à 10% pour n’atteindre qu’un petit 27,9 milliards de dollars (+7%). Une nouvelle qui n'est pas anodine, à un moment où l'entreprise américaine change de stratégie et mise sur le métaverse.

Selon un porte-parole de Meta, « nous réévaluons régulièrement nos besoins en talents, en fonction de nos besoins commerciaux et, à la lumière des prévisions de dépenses données pour cette période de résultats, nous ralentissons la croissance des recrutements. Cependant, nous continuerons à faire croître nos effectifs ». Dans un rapport publié la semaine dernière, Meta a prévu une baisse potentielle des revenus au cours du deuxième trimestre 2022 par rapport à 2021.

Le réseau social s'adapte en fonction des revenus

Selon David Wehner, le directeur financier du groupe, « l'entreprise est confrontée à quelques problèmes ». Il précise que le chiffre d'affaires pour l'année 2022 sera probablement compris entre 87 et 92 milliards de dollars, contrairement aux 95 milliards de dollars annoncés. En conséquence, Meta a l'intention de ralentir le recrutement dans la plupart des départements de l'entreprise. Les recruteurs ont d'ores et déjà commencé à mettre en pause leurs efforts de recrutement.

Les premières difficultés ont commencé à apparaître l'année dernière, au moment où de nombreux utilisateurs ont délaissé les applications de Facebook. En février de cette année, Meta a déclaré que le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens avait diminué pour la première fois au cours du quatrième trimestre, même si ce chiffre soit remonté au premier trimestre de 2022. De manière globale, le secteur des réseaux sociaux subit un coup dur en raison des préoccupations macroéconomiques et de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.