JD.com vient d’ouvrir deux magasins robotisés aux Pays-Bas. Cette manœuvre marque la toute première implémentation du géant de l’e-commerce chinois en Europe, où il espère étendre ses activités.

Les commandes se font via une application

Situés dans les villes de Rotterdam et de Leiden, les deux établissements sont baptisés Ochama. Pour y faire des achats, de nourriture, de produits beauté ou encore de mobilier de maison, les clients doivent se rendre sur l’application Ochama et choisir ce dont ils ont besoin. Ensuite, il leur suffit de se rendre au magasin où ils doivent scanner un code-barres, le produit leur sera apporté par un tapis roulant, précise le média CNBC.

En effet, Ochama est un magasin entièrement robotisés : ce sont des véhicules autonomes et des bras robotiques qui se chargent de la préparation et du tri des commandes. Ces dernières peuvent également être livrées directement chez les clients. JD.com souhaite déjà ouvrir deux autres magasins similaires à Amsterdam et à Utrecht.

« Nous voulons rendre les choses simples pour nos membres », explique le directeur de l’exploitation d’Ochama, Mark den Butter, dans une vidéo. « Nos magasins sont simples d’accès, ont de bons parkings et proposent une très grande variété de produits alimentaires ou non. Plus besoin de conduite à travers une ville et d’aller de magasin en magasin pour obtenir différents produits », poursuit-il.

Dans cette vidéo, il est possible de voir comment les produits sont délivrés de manière automatique :

E-commerce et logistique

En se lançant sur le Vieux Continent, JD.com démontre son envie de se développer sur d’autres marchés que celui de la Chine. Pour rappel, l’entreprise est le numéro 2 de l’e-commerce en Empire du Milieu derrière Alibaba, et connaît une très bonne santé financière. Pour le second trimestre de 2021 par exemple, la société a enregistré un chiffre d’affaires de 33,3 milliards d’euros, soit 26 % de plus que la même période de l’année précédente, malgré les restrictions mises en place par Pékin.

Le magasin Ochama concentre les deux spécialités de JD.com. En plus de l’e-commerce, l’entreprise opère en effet une branche entièrement dédiée à la logistique en Chine, qu’elle envisage d’ailleurs d’introduire en bourse.

JD.com veut conquérir d’autres marchés

Si pour l’heure, la firme réalise quasiment l’intégralité de son chiffre d’affaires en Chine, elle commence petit à petit à sortir de son pays natal. Elle opère, par exemple, un site de commerce en ligne appelé Joybuy.com pour ses clients internationaux, et possède une coentreprise de commerce électronique en Thaïlande. Enfin, elle est également le principal actionnaire de la plateforme d'achat vietnamienne Tiki.

Avec ses magasins Ochama, JD.com pourrait bien venir faire de l’ombre à Amazon, le géant américain régnant en maître sur le marché européen. Les établissements ont en effet de quoi rappeler les magasins Amazon Go, aujourd’hui présents aux États-Unis ainsi qu’au Royaume-Uni avec le nom d’Amazon Fresh.

Reste désormais à voir si Ochama rencontre le succès escompté aux Pays-Bas, ce qui jouera probablement un rôle dans leur installation (ou pas) dans d’autres pays européens. Pour se démarquer, Mark den Butter n’y va pas de main morte et assure qu’Ochama est « le premier magasin en Europe qui peut livré un excellent fromage ainsi qu’un nouvel aspirateur ».