Il était évident que des annonces liées au métavers seraient faites au CES 2022, qui se tient actuellement à Las Vegas. Ainsi, Qualcomm et Microsoft ont annoncé un partenariat pour mettre au point une puce destinée à un appareil de réalité augmentée nouvelle génération.

Les plateformes Spaces XR et Mesh intégrées au dispositif

« Nous annonçons que nous développons une puce Snapdragon personnalisée pour la réalité augmentée, destinée à des lunettes de réalité augmentée de nouvelle génération, à faible consommation d'énergie et très légères, pour l'écosystème Microsoft. Et nous intégrons à cette puce des logiciels des deux entreprises : la plateforme Mesh de Microsoft et la plateforme de développement Qualcomm Snapdragon Spaces XR récemment annoncée. Snapdragon Spaces sera entièrement intégré à Microsoft Mesh, et cette plateforme sera disponible pour la prochaine génération de lunettes légères », a déclaré Cristiano Amon, PDG de Qualcomm.

Peu de place est laissée au doute : si le terme métavers n’a pas été énoncé spécifiquement dans l’annonce, il est certain que ce partenariat y est entièrement lié. Pour rappel, les deux entreprises veulent avoir un rôle à jouer dans le déploiement du métavers, et l’intégration de leurs plateformes respectives à ce nouveau projet n’est pas étonnante.

Mesh est une plateforme collaborative de réalité mixte lancée par Microsoft et permettant aux personnes éloignées de se retrouver virtuellement via des avatars et des hologrammes. Dévoilé par Qualcomm il y a peu, Snapdragon Spaces XR est un kit développeur visant précisément à se servir des smartphones équipés de puces Qualcomm en tant que second écran pour les expériences de réalité mixte.

Un homme utilise le casque HoloLens 2.

Le casque HoloLens 2 est alimenté par une puce de Qualcomm. Image : Microsoft

Le métavers se rapproche

La collaboration entre les deux géants de la tech est loin d’être une première. Le casque de réalité mixte de Microsoft, HoloLens 2, est en effet alimenté par une puce Snapdragon. Les processeurs de la Surface Pro X ont également été réalisés par la firme de Redmond en partenariat avec Qualcomm.

« Cette collaboration est la prochaine étape de l'engagement commun des deux entreprises envers le XR (Ndlr : le kit développeur dédié à la réalité mixte de Qualcomm) et le métavers. La stratégie XR de Qualcomm Technologies a toujours consisté à fournir la technologie la plus avancée, des chipsets XR adaptés et à permettre à l'écosystème de fonctionner grâce à nos plateformes logicielles et à nos conceptions matérielles de référence. Nous sommes ravis de travailler avec Microsoft pour contribuer à l'expansion et au développement de l'adoption du matériel et des logiciels de réalité augmentée dans l'ensemble du secteur », explique Hugo Swart, vice-président et directeur général du XR chez Qualcomm, dans un communiqué.

Qualcomm et Microsoft se préparent donc pour le métavers, et Redmond avoue ainsi, à demi-mot, être en train de travailler sur des lunettes de réalité augmentée plus légères que les casques HoloLens (si l’appareil qui sera alimenté par cette puce sera bel et bien mis au point par Microsoft, ce qui semble très fort probable).

Nul doute que des partenariats similaires, entre grandes entreprises technologiques, verront le jour dans les mois et années à venir pour se préparer au mieux à l’émergence de l’Internet du futur et faire face aux mastodontes déjà bien loin dans cette course, à l’instar de Meta.