Piratage, panne, interdiction ? Depuis Noël, des joueurs chinois partagent leur détresse sur les réseaux sociaux, ils n’ont plus accès à la version mondiale de Steam. Pourtant, beaucoup d’internautes témoignent n’avoir aucun problème de connexion. Ni les autorités chinoises, ni Valve, propriétaire de Steam, n’ont réagi.

La théorie du blocage est privilégiée

Amère période de Noël en Chine pour les passionnées de jeux vidéo. Cette fête essentiellement commerciale dans l’Empire du Milieu, selon le très officiel Quotidien du Peuple, a été perturbée pour certains par la disparition de la version mondiale de Steam.

Un témoignage récupéré le 26 décembre sur Weibo, le Twitter chinois, signale « Je n'ai pas pu ouvrir la plateforme via le réseau local, qui renvoie le code d'erreur 118 ». L’erreur 118 signale une page ne se chargeant pas, explique le South China Morning Post, à l’origine de l’information.

Le même internaute note le retour de Steam en passant par un VPN. Une information corroborée par un tweet repéré par The Verge.

Le média américain a mobilisé un outil, Comparitech, utilisé pour vérifier les sites bloqués en Chine, pour vérifier la situation de steampowered.com. Le résultat, confirmé par Siècle Digital, est sans appel, Steam serait bien bloqué.

Test de Comparitech

L'outil de Comparitech est formel, Steam est bloqué en Chine. Crédit : Comparitech

La situation pourrait toutefois être plus complexe, certains internautes ne signalant aucune difficulté pour y accéder. Le South China Morning Post évoque « des problèmes de connectivité intermittents dans différentes parties de la Chine continentale ». Une situation évoquant le blocage de GitHub dans le pays. Suite à une panne en 2013, le service est inaccessible par moments dans certaines régions et accessible dans d’autres.

Steam et le jeu vidéo malmenés par le pouvoir chinois

Le 27 décembre Steam apparaîtrait bel et bien sur la liste noire des « noms de domaine illégaux » du ministère de l’Industrie et des Technologies de l’Information. En Chine, la plateforme est dans une situation inconfortable. Elle propose des jeux non validés par les autorités chinoises. La National and Publication Association n’a pas octroyé de licences pour de nouveaux jeux depuis juillet.

Pour rester implanté en Chine, Steam a consenti de nombreuses concessions. Les catégories Workshop, Community Market, son forum de discussion, et la page de partage de contenus entre utilisateurs, sont fermées. En mars 2020 elle avait accepté de bloquer le jeu Plague Inc, au plus fort de la première vague de Covid-19.

Il y a trois ans, Valve a annoncé la sortie d’une version chinoise de sa plateforme, concrétisée en février 2021. Une mauvaise nouvelle pour la communauté des joueurs de l’Empire du Milieu, y décelant les prémices d’une interdiction. Steam China dispose d’une bibliothèque plus que limitée, avec 103 jeux proposés contre 110 000 sur la plateforme globale.

Interdiction partielle ou générale, cette décision des autorités serait cohérente avec la politique menée dans le pays en 2021. Depuis août, les mineurs ne peuvent plus s’adonner à leur activité favorite en ligne plus de 3 heures par semaine, à des horaires définis. Les jeux vidéo sont perçus très négativement par le pouvoir, il ne serait pas surprenant que Steam en fasse désormais les frais.