Partout dans le monde, le déploiement croissant des caméras de vidéosurveillance a entraîné une explosion des données vidéo au cours des dix dernières années. Intel a décidé de se pencher sur ces nouvelles technologies. Le vice-président du département IoT d’Intel, Chen Wei, a annoncé lors d’un sommet dédié à l’Internet des Objets, l’implantation d’une nouvelle unité commerciale IoT spécialisée dans la vidéo en Chine.

Une nouvelle unité commerciale spécialisée dans les technologies vidéo

Selon Chen Wei qui est également le responsable des opérations du groupe en Chine, « le pays a près d'une décennie d'avance sur le monde en matière de vidéo, car beaucoup sont encore en train de passer de la vidéo analogique à la vidéo numérique ». 80 % des données traitées sont des vidéos, ce qui impose que les infrastructures réseaux et informatiques soient performantes.

La nouvelle unité d'Intel utilisera ses propres puces et technologies logicielles, y compris la vision par ordinateur et l'intelligence artificielle, pour aider les industries à mieux gérer leurs données. IDC, une société de recherche, estime qu’il y aura environ 56 milliards d’appareils connectés dans le monde d’ici 2025, créant près de 80 zettaoctets (1021 octets). La plupart de ces données seront produites par des appareils vidéos comme des caméras de surveillance.

L’implantation de ce nouveau siège social en Chine constitue une première pour Intel. La nouvelle unité « vidéo » fera partie du groupe IoT d’Intel qui exploite quatre autres unités commerciales dans différents secteurs : vente au détail, transports, soin de santé, etc. À l’heure actuelle, Intel compte plus de 700 collaborateurs, noue des partenariats avec près de 1 100 concepteurs de solutions innovantes et possède 200 membres Intel Partner Alliance dans le pays.

Pat Gelsinger le PDG d'Intel

Pat Gelsinger présentant ses ambitions pour 2025 lors de son évènement Intel Accelerated. Image : Intel.

Une utilisation prononcée des caméras de vidéosurveillance

La Chine possédait en 2019 le plus grand nombre d’installations de vidéosurveillances avec 200 millions de caméras contre 50 millions aux États-Unis selon PreciseSecurity. En 2023, les caméras basées sur l’IA et utilisant des fonctionnalités comme la reconnaissance faciale devraient voir leur nombre exploser avec 1,3 milliard de pièces.

Le pays est d’ailleurs souvent pointé sur tout ce qui concerne la reconnaissance faciale. Il a été prouvé qu’il suffisait de sept minutes en Chine pour reconnaître un individu grâce à une caméra de surveillance. La Chine s’est récemment décidée à encadrer l’utilisation privée de la reconnaissance faciale. Une plus juste protection des citoyens face aux entreprises, laissant l’État seul maître de la vidéosurveillance dans le pays.