Microsoft vient d’annoncer l’acquisition de la startup Ally.io pour un montant qui n’a pas été dévoilé. Spécialisée dans la méthode OKR (Objective and Key Results), elle va participer à l’effort de Redmond pour adapter ses offres au travail hybride.

Fondée en 2O18, Ally.io propose de définir des objectifs à atteindre et d’évaluer les progrès d’une entreprise grâce à des techniques de mesure comme des tableaux de bord et des outils personnalisables. Simple et peu chronophage, la solution d’Ally.io a rapidement conquis un grand nombre de professionnels : elle compte déjà plus de mille clients, dont Slack et Dropbox, touche plus de quatre-vingt pays et emploie plus de deux-cent-cinquante personnes. La startup a par ailleurs levé 76 millions de dollars au mois de février dernier.

Ally.io constituera un nouveau module dans Viva

Ally.io va former un nouveau module dans Microsoft Viva, l’outil dévoilé plus tôt cette année par la firme de Redmond avec pour objectif d’offrir « une plateforme d'expérience pour les employés qui regroupe les communications, les connaissances, l'apprentissage, les ressources et les informations ». Constitué de quatre modules pour le moment, Viva est intégré à Microsoft Teams.

« Aligner le travail des employés sur la mission stratégique et les priorités fondamentales de l'entreprise est une priorité pour toutes les sociétés. Pour ce faire, les dirigeants doivent investir dans des outils qui communiquent la transparence autour des grands défise de l'entreprise et créer des moyens de cascader les objectifs ambitieux et de rendre compte des résultats à tous les niveaux de l’entreprise. Lorsque les équipes voient comment elles produisent un impact, les employés restent plus engagés, plus concentrés et plus motivés pour assurer la croissance de l'entreprise et leur épanouissement personnel », explique Kirk Koenigsbauer, directeur de l'exploitation et vice-président de Microsoft en charge des expériences et des appareils, dans un billet de blog.

S’adapter au travail hybride

Ce rachat démontre les ambitions de Microsoft, qui mise désormais sur le travail hybride : « La flexibilité et le travail à distance ont toujours été importants, mais le désir de faire un travail utile l'est tout autant. Avec le passage à l'hybride, il est devenu plus difficile de faire en sorte que chaque dirigeant, équipe et individu soit aligné et évolue au même rythme. Ally.io permet de donner à tous les membres de l'organisation une visibilité et une clarté sur l'ensemble du processus de travail, en reliant le travail quotidien aux objectifs stratégiques de l'entreprise », continue la firme de Redmond.

D’ailleurs, elle a récemment dévoilé une série de nouveautés dédiées au travail hybride pour Microsoft Teams, qui devient le point central de ses différents services afin de prendre un avantage sur ses concurrents directs à l’instar de Slack, Zoom et même Google.

Un homme en pleine visioconférence.

À l'instar d'autres géants de la tech, Microsoft multiplie les efforts pour adapter ses outils au travail hybride. Photographie : Maxime / Unsplash

La méthode OKR est en plein essor

Pour Redmond, le choix d’Ally.io semble limpide, la firme explique en effet que celle-ci propose l’un des outils les plus appréciés dans le secteur des OKRs. De son côté, le PDG d’Ally.io, Vetri Vellore, assure que ses clients déjà existants pourront continuer de profiter de sa solution de la même manière, avec de nouvelles fonctionnalités qui y seront bientôt intégrées. « Ally.io continuera à donner aux dirigeants, aux équipes et aux individus la possibilité d'aligner et de concentrer le travail quotidien sur les objectifs les plus importants de l'entreprise. Nous aiderons à apporter des objectifs et des buts partout où l'équipe travaille, y compris dans Teams, Outlook, Slack et les autres systèmes que vous utilisez tous les jours », écrit-il.

La startup compte des rivaux sérieux dans le domaine des logiciels OKR, note TechCrunch. C’est notamment le cas de WorkBoard, Koan, Gtmhub, Perdoo ou encore de WeekDone. Ce type de solutions connaît ainsi un important gain de popularité, directement en lien avec l’émergence du travail hybride. Il n’est donc pas exclu de voir des concurrents directs de Microsoft, à l’instar de Salesforce, faire l’acquisition d’entreprises spécialisées dans le secteur.