Zoom a annoncé ses résultats pour le second trimestre 2021 qui lui permettent pour la première fois de son histoire de dépasser le milliard de dollars sur un trimestre. Un chiffre exceptionnel pour la société qui reste consciente qu’elle est amenée à se réinventer alors que la demande s'essouffle.

Des résultats en hausse constante

Zoom, l’éditeur américain de logiciel de visioconférence a annoncé un chiffre d'affaires de 1,02 milliard de dollars pour le second trimestre de l’année contre 663,5 millions de dollars l'année précédente. « Au deuxième trimestre, nous avons réalisé notre premier trimestre de chiffre d'affaires d'un milliard de dollars tout en assurant une rentabilité et un flux de trésorerie solides », a déclaré le PDG de l’entreprise Eric Yuan dans un communiqué. Son bénéfice quant à lui s’établit à 317 millions de dollars contre 186 millions un an plus tôt. Elle a également terminé le trimestre avec 504 900 clients contre 497 000 à la fin du trimestre précédent et 2 278 d’entre eux ont généré des revenus supérieurs à 100 000 dollars.

Des chiffres éclatants pour une société qui a connu une forte demande grâce à la mise en place généralisée du télétravail, mais qui doit maintenant faire face à une croissance moins élevée à l’avenir. L'augmentation d'environ 54 % du chiffre d'affaires sur le trimestre ne peut faire oublier l'énorme croissance de +326% enregistrée par Zoom sur l’ensemble de l'année 2020. Les sociétés qui s’étaient jetées à la hâte sur les logiciels de visioconférences reviennent désormais à des achats plus mesurés notamment chez les petites entreprises. Les actions Zoom ont ainsi chuté de plus de 10% après l’annonce des résultats. « Nous venons de passer notre premier trimestre complet en comparaison annuelle depuis le début de la pandémie et nous voyons les clients revenir à des modèles d'achat plus réfléchis et mesurés », a expliqué Kelly Steckelberg, le directeur financier de Zoom.

Zoom tente de se transformer en véritable plateforme

Depuis plus d'un an, Zoom s'est donné pour mission de passer d'une application à une plateforme. À cette fin, elle a réalisé plusieurs mouvements. Tout d’abord elle a lancé sa place de marché Zoom Apps qui offre désormais une cinquantaine d'applications venant enrichir son expérience de visioconférence. Elle s’est également lancée dans la gestion d'événement en ligne avec Zoom Events avant de lancer en avril dernier, le Zoom Apps Fund, un fonds d’investissement de 100 millions de dollars destiné à soutenir les futures pépites qui créent des outils pour sa plateforme. Parmi elles, Warmly un outil de vente qui fournit à l'avance des informations sur chaque personne participant à une réunion, Pledge qui permet de collecter instantanément des dons, ou encore Canvas un outil de recrutement et d'entretien.

Le 19 juillet, la société a également fait l'acquisition de Five9, une entreprise américaine spécialisée dans le cloud pour les services clients, pour 14,7 milliards de dollars. Cette acquisition, qui devrait être finalisée durant le premier semestre 2022, doit permettre à Zoom d'élargir sa palette de services aux entreprises. Toutefois les bénéfices de ces différentes actions mettront certainement encore un peu de temps avant d'apparaître. La société s’attend à un chiffre d'affaires similaire au précédent pour le trimestre en cours.