En 2019, Twitter annonçait le lancement de l’équipe Bluesky. Son objectif était simple : développer les protocoles standards pour créer des réseaux sociaux décentralisés. En début de semaine, la plateforme de Jack Dorsey a annoncé avoir dégoté une cheffe de projet pour cette initiative, Jay Graber, fondatrice de Happening. Le projet semble ainsi déjà prendre un nouvel élan, avec notamment de nouvelles embauches de développeurs.

Twitter décentralisé, un projet qui remonte à 2019

Jack Dorsey, PDG de Twitter, expliquait au lancement du projet Bluesky en 2019 que « l’application centralisée d’une politique globale pour s’occuper des abus et de la désinformation a peu de chances d’être à la hauteur sur le long terme ». De ce fait, l’équipe mise en place avait pour objectif de développer un « protocole standard, ouvert, et décentralisé » afin de redistribuer le pouvoir aux utilisateurs en leur permettant d’avoir un contrôle sur les algorithmes et les systèmes d’engagement développés par Twitter.

Le réseau social expliquait ainsi que le fait de décentraliser sa plateforme répondait à trois grands objectifs :

  • « Faciliter le renforcement des efforts visant à lutter contre les abus et les informations trompeuses ;
  • Permettre aux utilisateurs et à la communauté au sens large de contribuer davantage aux algorithmes de la plateforme ;
  • Améliorer la santé conversationnelle en donnant aux gens plus d'informations sur les règles de la plateforme ».

Nous n’en savons cependant pas plus depuis le lancement du projet. Même si les efforts mis en place par Twitter ne sont pas encore clairs, nous savons uniquement que pour arriver à son objectif de décentralisation, la plateforme compte utiliser des principes similaires à ceux utilisés pour le bitcoin et les autres monnaies virtuelles.

Une cheffe de projet pour développer BlueSky

Le projet Bluesky devrait cependant bientôt commencer à s’éclaircir avec l’arrivée de Jay Graber aux commandes. Fondatrice de la société d’évènementiel Happening, elle a notamment déjà travaillé sur Zcash, une cryptomonnaie créée par la Electric Coin Company qui utilise la cryptographie à connaissance zéro pour sécuriser les transactions. Jay Graber s’était d’ailleurs déjà rapproché de Twitter en début d’année, étant donné qu’elle avait publié en janvier un rapport détaillant ses recherches autour des systèmes web décentralisés.

En devenant cheffe du projet Bluesky, Jay Graber a déclaré sur Twitter : « Je suis impatiente de travailler en étroite collaboration avec Twitter et d'autres entreprises alors que nous nous lançons dans cette aventure. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais nous partagerons nos progrès en cours de route ». Nous n’avons cependant pas eu droit à de nouvelles informations concrètes sur le projet. La patience sera donc encore une fois de mise afin de découvrir exactement les méthodes mises en place dans le cadre du projet de décentralisation de Twitter.