Il l’a fait. Le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, vient de réaliser son rêve d’enfant et s’est rendu dans l’espace à bord de la fusée New Shepard, développée par son autre entreprise, Blue Origin. Un jour historique pour le tourisme spatial.

Premier vol habité de l’histoire de Blue Origin

Comme d’habitude avec Blue Origin, tout s’est passé comme prévu. À 15h12 heure française, le vaisseau a décollé depuis la base de lancement de l’entreprise située dans le désert du Texas, avec quatre passagers à son bord : Jeff Bezos, son frère Mark, Wally Funk, invitée par Bezos en personne, et Oliver Daemen, jeune néerlandais de 18 ans qui est, par la même occasion, devenu le plus jeune astronaute de l’Histoire. Son père lui a offert la place à bord de la fusée pour la somme de 28 millions de dollars lors d’une vente aux enchères (il est bon de préciser que les fonds sont reversés à une association).

Le premier vol habité de Blue Origin a donc été une parfaite réussite. La capsule s’est détachée du booster qui est venu se poser sans encombre sur son pas de tir, tandis que cette dernière a atteint l’altitude de 107 kilomètres, permettant à ses passagers de profiter de quelques minutes dans l’espace avec une vue imprenable sur notre planète et les effets de l’apesanteur. La capsule s’est elle aussi posée sans aucun problème après que ses parachutes se soient déployés, ses occupants tout sourires lors de l’ouverture du sas.

Un tournant pour le tourisme spatial

En plus d’un premier vol habité, il s’agissait là d’un parfait coup de communication pour Blue Origin, qui a ouvert sa billetterie pour ceux qui souhaiteraient se rendre dans l’espace à bord de New Shepard (spoiler : il faut avoir beaucoup d’argent). Les places coûtent entre 200 000 et 250 000 dollars, et il est certain que la liste d’attente est déjà très longue.

Ce mois de juillet est un véritable tournant dans le secteur du tourisme spatial. Il y a quelques jours, c’était le milliardaire britannique Richard Branson qui se rendait à la limite de l’espace à bord de VSS Unity, un avion conçu par sa firme Virgin Galactic pour les touristes souhaitant aller dans l’espace.

Wally Funk, la belle histoire

Mais le vol opéré par Blue Origin est exceptionnel pour une autre raison. À 82 ans, Wally Funk a enfin pu réaliser son rêve et toucher les étoiles grâce à l’entreprise. Cette pilote chevronnée faisait en effet partie des Mercury 13, un groupe de femmes ayant réussi des tests, parfois mieux que les hommes, pour devenir astronaute au tout début des années 60.

Wally Funk et Jeff Bezos.

Wally Funk remercie Jeff Bezos après leur retour sur Terre. Image : Blue Origin / YouTube

Malheureusement, la NASA ne les avaient pas retenues en raison de leur sexe, une grande injustice brièvement réparée aujourd’hui pour Wally Funk.