Le 22 juin 2021, le cours du bitcoin est descendu sous la barre des 30 000 dollars. D’après l’AFP, à 14h30 il s'élevait précisément à 29 854 euros, suivant une baisse de 8,31%. C’est la plus grosse baisse depuis 5 mois. Deux mois auparavant, en avril, il avait pourtant atteint une valeur record de 64 000 dollars. Durant ce laps de temps, sa valeur a donc été divisée par deux. Et juste sur le mois de juin, le cours de la cryptomonnaie a chuté d’un quart.

Le cours du Bitcoin malmené par les décisions chinoises

Sans prendre en compte la volatilité du bitcoin, cette situation n’a rien d’une surprise. Ces derniers jours, l’actualité de la cryptomonnaie a été perturbée par des annonces chinoises. Le 21 juin, la Banque populaire de Chine (PBOC) a interdit les transactions en cryptomonnaies. Les acteurs du système financier chinois ont donc dû vendre leurs actifs en cryptomonnaies, y compris ceux en bitcoins. Comme c’est souvent le cas, l’explosion de l’offre entraîne une diminution du prix. Cette décision de la PBOC intervient à la suite de la fermeture de 26 fermes de minage. Ces arrêts ont été exigés le 18 juin et appliqués dès le 20 juin.

Mis à part les décisions de Pékin, ces derniers mois n’ont pas été les meilleurs pour le bitcoin. En mars 2021, Tesla l’acceptait comme moyen de paiement. Puis pour des raisons de conscience écologique, ou spéculative selon certains, Elon Musk a annulé la décision. L’homme d’affaires avait alors découvert que le minage de cryptomonnaie polluait.

Il y a tout de même eu un récent rayon de soleil dans l’actualité du bitcoin avec sa reconnaissance comme monnaie légale au Salvador. Néanmoins, il se pourrait que cela ne soit qu’une éclaircie. Le pays d’Amérique centrale a demandé l’appui de la Banque mondiale pour ce projet et l’institution internationale a refusé. Le Fonds Monétaire International (FMI) s’est également prononcé sur cette reconnaissance officielle de la cryptomonnaie. L’avis rendu est également mitigé pour des raisons à la fois économiques, financières et juridiques.

Malgré cette baisse vertigineuse, le PDG de la banque d’investissement Galaxy Digital Mike Novogratz reste confiant dans l’avenir du bitcoin. « Écoutez, je suis moins content que lorsqu’il était à 60 000 dollars, mais je ne suis pas nerveux », soutient à CNBC Mike Novogratz.