Adam Kovacevich, fondateur et directeur général de Chamber of Progress, une association soutenue par Amazon, Google et Facebook, a pris la parole pour apporter son soutien au président Biden concernant une hausse des impôts. CNBC rapporte que la plupart des associations professionnelles américaines sont opposées à cette évolution, mais si les géants de la tech y sont favorables, cela pourrait changer la donne.

La tech est ouverte à une hausse des impôts

Lancée officiellement fin mars, Chamber of Progress est une association considérée comme étant de centre-gauche. Il s'agit d'une coalition industrielle qui veut faire bouger les lignes sur une série de questions économiques et sociales. Parmi les grands projets de l'association, il y a notamment la création d'un filet de sécurité sociale pour les américains et la lutte contre les inégalités de revenus. Chamber of Progress est en grande partie soutenue par Amazon, Facebook et Google.

Contrairement à la Business Roundtable et la Chambre de commerce des États-Unis, Chamber of Progress ne s'est pas opposée au projet de hausse des impôts de Joe Biden. Même si ce soutien ne reflète évidemment pas les opinions individuelles des entreprises qui financent l'association, il permet d'envoyer un signal fort indiquant que l'industrie technologique est ouverte à des taux d'imposition plus élevés. Avec cette fameuse hausse d'impôt, Joe Biden promet de financer de nouvelles infrastructures pour le pays.

Chamber of Progress : un nouvel allié pour le président Biden ?

Le président des États-Unis souhaite augmenter l'impôt sur les sociétés de 21% à 28%. Son plan de financement comprend notamment l'amélioration des infrastructures du réseau, un point essentiel pour contribuer au succès des entreprises de la tech. Pour Adam Kovacevich, directeur général de Chamber of Progress : "le plan du président américain répond à de nombreux objectifs qui, je pense, devraient contribuer à de nombreuses entreprises du secteur de la tech qui attendent cela depuis longtemps".

Il ajoute que : "la proposition du président Biden d'augmenter les taux d'imposition des sociétés pour réaliser des investissements majeurs dans les infrastructures est un compromis que de nombreux acteurs de l'industrie technologique devraient soutenir". Selon l'association, la plupart des acteurs de la tech sont convaincus que ce genre d'investissements est indispensable et bénéfique pour la société américaine.

Parmi les autres membres de Chamber of Progress, nous retrouvons des entreprises comme Automattic, Doordash, Getaround, Grubhub, Instacart, Lime, Twitter, Uber, Waymo, Wing... Le groupe précise que les partenaires ne siègent pas à son conseil d'administration et qu'ils ne votent donc pas pour choisir les politiques de l'association. De son côté, Jeff Bezos a annoncé personnellement son soutien à une augmentation de l'impôt.