Il y a quelques jours, le gouvernement français a lancé le site web RappelConso. Cette plateforme doit permettre aux consommateurs français d'avoir une visibilité globale sur les rappels de produits. Une initiative à l'origine de plusieurs ministères : celui de la Transition écologique, de l'Économie et des Finances, de l'Agriculture, et des PME. Ensemble, ils entendent mieux protéger les consommateurs des produits dangereux ou défectueux.

Tous les rappels de produits sont sur RappelConso

Sur ce nouveau site web, plusieurs catégories sont proposées : alimentation, automobile, bébés et enfants (hors alimentaires), hygiène et beauté, vêtements et mode, sports et loisirs, maison, appareils électroniques et outils, et enfin équipements de communication. Le gouvernement assure qu'aucun produit ne sera oublié sur RappelConso. En ce lundi 5 avril, il y a 166 rappels de produits visibles sur le site dont 128 dans la catégorie "Automobile et moyens de déplacement".

La plupart des rappels se trouvent dans deux catégories : l'alimentation et l'automobile. Il y a par exemple un rappel sur le GrandLand X, un modèle d'Opel dont le motif de rappel est le suivant : "défaut éventuel du filtre à particules diesel (DPF), qui pourrait entraîner des émissions de particules dépassant les limites réglementaires". La plateforme vous propose même de générer une affichette récapitulative au format PDF pour avoir toutes les informations à votre disposition.

La France veut plus de transparence

RappelConso permet aux consommateurs d'effectuer facilement des recherches et de disposer de nombreuses informations telles que la photo, les lots concernés, le distributeur, la zone géographique, les dangers encourus et la procédure de rappel. Ne vous attendez pas à retrouver les éventuels rappels de médicaments ou des dispositifs médicaux. Ces produits sont gérés par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Vous ne trouverez pas non plus de produits d'occasion ni de produits reconditionnés. RappelConso vient de voir le jour. On peut penser que cela viendra peut-être avec le temps. Avec cette nouvelle plateforme, le gouvernement continue d'améliorer sa politique de transparence dans le domaine de la grande consommation. Plus tôt cette année, la France a également instauré un indice de réparabilité pour noter les objets technologiques.

Une mesure utile, surtout quand on sait que seulement 40% des pannes donnent lieu à une réparation. L’objectif avec cet indice est de lutter contre l’obsolescence programmée. Cet indice de réparabilité devient obligatoire. Il doit absolument être porté à la connaissance du consommateur, dans les magasins physiques comme sur le web. Comme RappelConso, l'objectif de ce dispositif est d'améliorer la transparence pour que le consommateur puisse acheter ses produits en ayant toutes les informations nécessaires.