Le lundi 22 février, la NASA a tenu une conférence de presse pour dévoiler des données enregistrées par Perseverance lors de son arrivée sur Mars. Le moins que l’on puisse dire, c’est que nous sommes gâtés avec des visuels inédits qui semblent tout droit sortis d’un (excellent) film de science-fiction.

Une vidéo exceptionnelle

L’Agence spatiale américaine a commencé très fort avec une vidéo de l’atterrissage de Perseverance sur Mars en combinant des images capturées depuis le rover, mais également depuis la skycrane, le module de descente qui l’a déposé sur le sol martien. On peut donc y voir le parachute se déployer ainsi que l’éjection du bouclier thermique protégeant Perseverance, puis enfin, la descente de ce dernier alors qu’il se rapproche de la surface de la planète rouge. Ces images sont extraordinaires : pour la première fois, nous pouvons visualiser les « 7 minutes de terreur », c’est-à-dire l’arrivée sur Mars de l’entrée atmosphérique à l’atterrissage.

Cette tâche est incroyablement difficile à réaliser ; Mars possède une atmosphère 100 fois plus ténue que la Terre, tandis que la distance de transmission des signaux radios entre les deux planètes est trop importante pour pouvoir intervenir. Les manœuvres sont, de ce fait, toutes effectuées de manière automatique. Grâce à la sonde Mars Reconnaissance Orbiter, et surtout à son instrument HiRISE, nous avons également des images des différents modules utilisés pour la mission qui se sont écrasés aux alentours de Perseverance.

La mission commence très fort

Le rover est un véritable laboratoire, doté d’instruments dont la mission principale est d’explorer la planète rouge pour y déceler une trace de vie microbienne, présente ou passée. Mais il est aussi équipé de 23 caméras au total, ainsi que de microphones destinés à nous offrir des visuels et des sons de Mars encore plus qualitatifs que ceux immortalisés par Curiosity. Nous avons ainsi eu droit à un superbes panoramas du cratère de Jezero, site d’exploration du rover, et la NASA a d’ores et déjà mis plus de 500 visuels bruts à disposition des internautes sur son site (n’hésitez pas à y jeter un coup d’œil).

Un panorama de la planète Mars capturé par Perseverance.

Vue sur le cratère de Jezero. Image : NASA/JPL-Caltech

Pour finir de nous mettre l’eau à la bouche sur les prochaines années d’exploration martienne par Perseverance, l’Agence spatiale a partagé plusieurs audio enregistrés par le rover, dont l'un où l’on peut entendre une légère brise martienne. « Perseverance n’en est qu’à ses débuts, et a déjà permis d'obtenir certains des visuels les plus emblématiques de l'histoire de l'exploration spatiale. Elle représente le remarquable niveau d'ingénierie et de précision requis pour construire et faire voler un véhicule jusqu'à la planète rouge », a déclaré Steve Jurczyk, administrateur par intérim de la NASA.

Le rover Perseverance sur Mars.

Perseverance fait un selfie. Image : NASA/JPL-Caltech

Les équipes de l’Agence spatiale continuent d’inspecter avec minutie les différents systèmes du rover pour savoir si tout fonctionne comme prévu et devraient, dès le lundi 1er mars, faire une vérification de cinq de ses sept instruments de pointe.