Les chercheurs de l'agence spatiale américaine annoncent avoir découvert de nouveaux lacs souterrains au niveau du pôle sud de la planète Mars. Ces lacs, probablement gelés, sont d'une importance capitale pour nous aider à comprendre la planète rouge. Selon les scientifiques de la NASA, ils racontent l'histoire climatologique de Mars.

La NASA affirme qu'il y a des dizaines de lacs souterrains au pôle sud

Les chercheurs américains ont observé des dépôts stratifiés au niveau du pôle sud de Mars. Selon eux, il pourrait s'agir de dizaines de lacs souterrains. Certains d'entre eux seraient certainement gelés, mais ce n'est peut-être pas le cas de tous. L'équipe qui travaille sur ce projet de recherche a mesuré le volume des dépôts observés. Ils contiennent des couches alternées de poussière, de glace d'eau et de dioxyde de carbone gelé et nous racontent ni plus ni moins que l'histoire de Mars. L'inclinaison de la planète a pu favoriser le gel des lacs souterrains.

En effet, lorsque l'inclinaison de la planète était légèrement différente, les conditions hivernales ont formé les couches gelées que les scientifiques inspectent aujourd'hui à l'aide d'un radar à percussion de surface. Jeffrey Plaut, chercheur scientifique au Jet Propulsion Laboratory de la NASA, a expliqué dans un communiqué de presse que : "pour le moment, nous ne pouvons pas savoir s'il s'agit d'eau liquide ou d'eau gelée, mais nos dernières observations montrent que ces couches semblent être beaucoup plus répandues que ce que nous pensions. Soit l'eau liquide est courante sous le pôle sud de Mars, soit ces signaux indiquent quelque chose d'autre".

S'agit-il d'eau liquide ou d'eau glacée ?

C'est grâce au radar MARSIS, imaginé et fabriqué par l'Agence spatiale européenne (ESA), que les scientifiques peuvent tirer de telles conclusions. Cette technologie est capable de rebondir différemment selon la matière frappée et l'eau est un fort réflecteur d'ondes radar. Une chose est certaine, il y a forcément de l'eau liquide ou de l'eau glacée à cet endroit précis. Si la présence de glace d'eau sur Mars n'est plus à démontrer, nous ne connaissons pas encore exactement la quantité d'eau présente sur la planète rouge.

Jeffrey Plaut et son co-auteur, Aditya Khuller, ont probablement découvert des dizaines de lacs souterrains sur Mars, à moins d'un kilomètre sous la surface de la planète. Comme les lacs découverts se trouvent dans des zones glaciales (-65° Celsius), les chercheurs préfèrent rester prudents en disant qu'il s'agit probablement d'eau glacée. Pour qu'il y ait de l'eau liquide, il faudrait que la terre martienne soit volcanique à cet endroit précis. Il n'y a à ce jour pas de preuve solide qui démontre que le pôle sud de Mars est volcanique.