Une opération d'un nouveau genre a été menée il y a quelques jours au Rabin Medical Center en Israël par le Professeur Irit Bahar, directeur du département d'ophtalmologie de cet établissement de santé. Un patient de 78 ans faisait fasse à une cécité progressive depuis plusieurs années. Il s'est récemment fait implanter une cornée artificielle fabriquée par CorNeat Vision, une startup israélienne, qui lui a permis de retrouver la vue.

CorNeat Vision a mis au point une cornée artificielle

Le travail de cette startup, spécialisée dans les implants biomimétiques, est très pointu. En effet, CorNeat Vision a conçu une cornée synthétique pour pallier au manque de dons de greffons cornéens. Il s'agit d'un dispositif médical dernière génération, fabriqué à partir d'un matériau biocompatible qui imite la microstructure de la matrice extracellulaire humaine. C'est cette fameuse cornée artificielle qui a été implantée dans la paroi oculaire d'un patient de 78 ans.

Après la cornée imprimée en 3D par les scientifiques de l'Université de Newcastle, voici donc la cornée artificielle de CorNeat Vision. Cette dernière permet aux cellules de synthétiser la matrice extracellulaire, ce qui permet d'obtenir une intégration tissulaire progressive. Une opération qui marque une nouvelle étape dans l'histoire de la médecine mais également dans le parcours de cette startup israélienne. CorNeat Vision n'avait encore jamais testée sa cornée artificielle sur un patient humain.

La cornée artificielle de CorNeat Vision se place sous la conjonctive. D'après les chercheurs, cela permettrait de favoriser une guérison rapide. La startup israélienne a réalisé de nombreux tests sur des animaux et elle a pu constater que le lien entre le dispositif et le tissu s'est avéré solide et durable. La cécité engendre de véritables complications au quotidien et nous savons désormais que la lumière bleue peut mener à nue cécité précoce. Une équipe de chercheurs du Casey Eye Institute de Portland travaille sur une autre méthode pour guérir la cécité, à l'aide de CRISPR.

Le temps de la commercialisation ?

Gilad Litvin, co-fondateur de CorNeat Vision, est fier de cette étape franchie. Il explique dans un communiqué de presse que : "il s'agit d'une étape extrêmement importante pour CorNeat Vision, clé de notre voyage pour permettre aux personnes du monde entier de profiter pleinement de leur potentiel de vision. Compte tenu des performances visuelles exceptionnelles de notre appareil, du temps de cicatrisation et de rétention attendus, nous prévoyons de lancer une deuxième étude plus tard cette année avec des indications plus larges pour faire approuver notre cornée artificielle comme traitement de première ligne".

Désormais, CorNeat Vision pense à la commercialisation de sa cornée artificielle. Pour cela, la startup israélienne va devoir recevoir le marquage CE, mais aussi l'autorisation de la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité régulatrice aux États-Unis et celle de la National Medical Products Administration (NPMA), l'équivalent en Chine. De longues étapes attendent encore CorNeat Vision mais tout semble être réuni pour que sa technologie arrive dans les hôpitaux du monde entier dans les prochaines années.