Google annonce enfin la clôture du rachat de Fitbit. À travers un article de blog publié le 14 janvier 2021, la firme de Mountain View se réjouit de cette acquisition. Il faut dire que malgré une annonce effectuée en novembre 2019, le géant s’est heurté aux réticences de l’Union européenne.

En effet, au-delà des avancées technologiques de Fitbit qui vont permettre à Google d’améliorer ses propres produits, un autre éléments était à valoriser dans ce rachat : les données. Ce nouvel or noir est un carburant vital pour le bon fonctionnement des appareils publicitaires de la firme. Avec quelques 26 millions d’utilisateurs qui partagent quotidiennement les données tirées de leur balance connectée, ou de leur montre connectée, Google y verrait un nouveau filon pour améliorer son ciblage publicitaire.

L’Europe, passant par là, a imposé un accord sur le traitement de ces données. Plutôt de non-traitement, puisque Google a accepté que les données récoltées par Fitbit ne seraient pas utilisées à des fins publicitaires. Même requête pour l’amélioration du moteur de recherche. Après quelques aller-retour supplémentaires, l’UE approuve le rachat de Fitbit par la voix de Margrethe Vestager, Commissaire européenne à la Concurrence.

À présent, l’heure pour Google est aux synergies, et surtout pour les produits. Comme l’explique Rick Osterloh, Senior VP Devices & Services, « cet accord a toujours été sur les appareils, par les données, et nous avons été clair sur ce point dès le départ ». Néanmoins, il est important pour l’entreprise de se montrer rassurant. Le patron des Pixel, Nest, Home, PixelBook, ou encore Stadia précise que le fonctionnement des produits de Fitbit avec des produits n’appartenant pas à Google restera inchangé, de même que pour les objets connectés d’autres marques et leur fonctionnement avec Android.

« Nous avons travaillé avec les régulateurs internationaux sur une approche qui protège les attentes des consommateurs en matière de protection de la vie privée, notamment par une série d’engagements contraignants qui confirment que les données relatives à la santé et au bien-être des utilisateurs de Fitbit ne seront pas utilisées pour les annonces Google et que ces données seront séparées des autres données des annonces Google, » a t-il ajouté.