En 2019, Twitter investissait dans ShareChat. Deux ans plus tard, c’est autour de deux autres firmes américaines majeures de s’intéresser, elles aussi, à ce réseau social indien au succès grandissant. En effet, d’après les informations de TechCrunch, Google et Snap, maison-mère de Snapchat, seraient en pourparlers pour injecter des fonds dans ShareChat, dans le cadre de sa levée de fonds de série E.

ShareChat, qu’est-ce que c’est ?

ShareChat est un réseau social indien, né dans la ville de Banglore en 2015. Disponible dans 15 langues indiennes différentes (rappelons que la Constitution du pays en reconnaît officiellement 22), l’application propose à ses utilisateurs diverses fonctionnalités, allant des messages privés, au partage de vidéos, en passant par les créations de stickers, pour ne citer qu’elles.

À l’heure actuelle, ShareChat revendique plus de 160 millions d’utilisateurs actifs mensuels, particulièrement présents dans les petites villes indiennes. Dans une interview accordée à nos confrères de TechCrunch, Ankush Sachdeva, co-fondateur et directeur général de ShareChat, déclarait l’année dernière que son application connaissait une croissance « exponentielle », avec notamment une durée moyenne d’utilisation quotidienne de 30 minutes par usager.

Des résultats qui ont de quoi intéresser les géants des réseaux sociaux américains, et notamment Twitter et Snap. En effet, les deux entreprises ont beaucoup de mal à s’implanter durablement sur le marché indien, au-delà des grandes villes. Actuellement, elles comptent chacune environ 50 millions d’utilisateurs actifs mensuels sur le deuxième plus grand marché Internet du monde, des scores bien inférieurs à ceux de ShareChat.

Google et Snap prêtes à mettre la main au portefeuille

En 2019, Twitter flairait déjà le potentiel de ShareChat et décidait alors de mener sa levée de fonds de 100 millions de dollars. En 2021, l’oiseau bleu souhaiterait réitérer l’expérience dans le cadre de la série E du réseau social indien, et pourrait être cette fois accompagné de deux autres géants du secteur : Google et Snap.

D’après les sources anonymes qui ont révélé l’information, ce nouveau tour de table dépasserait les 200 millions de dollars de fonds levés, dont 100 millions de dollars seraient injectés par Google. Si cela venait à se confirmer, la valorisation de ShareChat monterait alors à 1 milliard de dollars, contre 700 millions de dollars actuellement. Pour Snap, il s’agirait également de son tout premier investissement dans une startup indienne.

Toutefois, ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Selon les sources à l’origine de l’information, les termes de l’accord pourraient venir à changer dans les prochaines semaines, puisque les pourparlers ne sont pas encore terminés. Notons également qu’aucune des entreprises concernées n’a souhaité commenté l’information.