Mardi 1er décembre, Amazon a déclaré que cette période d’achats de Noël serait la plus importante de son histoire. La pandémie de Covid-19 a poussé les consommateurs à effectuer leurs achats en ligne et a donc logiquement aidé Amazon à augmenter le nombre de ses ventes.

Une période de Noël pas comme les autres chez Amazon

Certaines personnalités et organisations françaises voulaient un Noël sans Amazon… C’est d’ores et déjà raté ! Le géant du e-commerce a déclaré que les internautes avaient cette année réalisé leurs achats beaucoup plus tôt que les autres années. C’est triste de voir qu’en cette période de Noël, Amazon accumule les ventes et que de nombreux commerçants indépendants luttent actuellement pour leur survie. Parmi les achats les plus populaires cette année sur Amazon, on retrouve : le nouveau Echo Dot, le livre de l’ancien président Barack Obama « A Promised Land« . Les articles cocooning sont aussi en très bonne position cette année.

Selon Jeff Wilke, PDG d’Amazon Worldwide Consumer : « alors que cette période de Noël n’est clairement pas comme les autres, il est évident que nos clients veulent toujours faire de bonnes affaires pour offrir des cadeaux à leurs proches. Nous sommes heureux de contribuer à faire naître des sourires partout à travers le monde. Je tiens à remercier nos clients, nos employés et nos partenaires commerciaux du monde entier pour avoir fait de cette période de fêtes de fin d’année la plus importante à ce jour ». Une déclaration qui dénote avec les grèves entreprises par les employés d’Amazon dans 15 pays.

Les records d’Amazon font baisser les taux de fréquentation des magasins

Nous n’avons pas plus de détails sur le Black Friday, ni sur le Cyber Monday mais on peut imaginer que les chiffres sont certainement monstrueux cette année. Amazon ne se remet pas en question sur la polémique actuelle à propos de la mort annoncée de milliers de commerçants indépendants. Le géant du retail estime même contribuer à leur survie en cette période de Noël compliquée, en affirmant que : « ces derniers ont vu une demande record sur notre plateforme cette année ». Elles ont effectivement réalisé des chiffres impressionnants : 4,8 milliards de dollars de ventes à travers le monde au moment du Black Friday et du Cyber Monday. Un chiffre en hausse de 60% par rapport à l’année dernière.

Cette année plus que jamais, la fréquentation des magasins physiques a chuté plus que jamais : moins 52% par rapport à l’année dernière rien que sur la journée du Black Friday. Logiquement, Amazon est l’une des entreprises les mieux placées pour profiter de cette tendance. À ce propos, l’entreprise a renforcé ses entrepôts et a étendu sa surface de stockage pour stocker plus de marchandises. Des investissements lourds qui pourraient l’amener à réclamer 42 centimes de dollars sur chaque dollar dépensé sur sa plateforme pendant cette période de fêtes, contre 36 centièmes l’année dernière…