Après avoir affiché une belle croissance sur le troisième trimestre 2020, le 26 octobre, Microsoft a annoncé l’ouverture de son premier centre d’hébergement de données à Taiwan. Ce nouveau data center verra le jour en 2024 et s’inscrit dans le projet de Microsoft intitulé Reimagine Taiwan.

En parallèle, l’entreprise américaine s’est engagée à former 200 000 Taiwanais sur des thématiques liées au digital. L’entreprise poursuit également le développement de son unité d’ingénierie cloud : Taiwan Azure Hardware Systems and Infrastructure. D’après une étude d’IDC, les bénéfices économiques pour le pays aussi appelé République de Chine sont estimés à 10 milliards de dollars (de l’ordre de 8,5 milliards d’euros). De plus, le data center devrait aboutir à la création de 30 000 emplois : « Microsoft est déterminé à renforcer l’innovation et la croissance économique à Taïwan, qui se profile à devenir le prochain pôle technologique asiatique », déclare Ken Sun, le directeur général de Microsoft Taïwan.

Répartition géographique des data centers de Microsoft azure

Carte du déploiement des services Microsoft Azure. Source : Microsoft

Une relation de longue date, appuyée par des acteurs locaux

« Microsoft s’est engagé à encourager l’innovation locale pour soutenir la transformation numérique dans les secteurs public et privé à Taïwan », affirme Jean-Philippe Courtois, le vice-président exécutif et président de Microsoft Global Sales, et des Opérations Marketing. Présent dans le pays depuis une trentaine d’années, Microsoft a ouvert, en 2016, un centre d’innovation pour l’internet des objets (IoT). En 2018, il a lancé un centre de R&D sur l’intelligence artificielle. En outre, Microsoft possède un incubateur à Taipei et soutient des associations, programmes universitaires, etc.

Le groupe américain travaille avec plusieurs entreprises locales, notamment Acer et ASUS. Ces dernières voient d’un bon œil ce projet de centre d’hébergement de données : « Acer est enthousiaste à l’idée que Microsoft établisse un centre d’hébergement de données à Taïwan, et nous nous réjouissons de poursuivre notre partenariat afin d’aider les entreprises dans leur transformation numérique grâce aux technologies intelligentes et de cloud, remplissant ainsi notre mission de briser les barrières entre les individus et la technologie », déclare le PDG d’Acer, Jason Chen.

Avec cette nouvelle unité asiatique, la firme compte des centres d’hébergement de données dans 66 régions du monde. En Asie, l’entreprise a déjà plusieurs data centers, notamment en Chine, à Hong Kong, au Japon, et en Corée.