Acast, la plateforme indépendante et leader mondiale du podcast, nous dévoile les dernières statistiques de ce format qui monte natifs entre juillet et septembre 2020. Le constat est sans appel : +31% d’auditeurs au troisième trimestre 2020, hissant le podcast sur le podium des médias incontournables.

Portrait-type du podcast natif

Dans le jeu des sept familles, le podcast natif serait le fils. Il diffère du format “classique” dans le sens où ce dernier désigne souvent la rediffusion d’une émission ou d’une séquence radio, là où le podcast natif est un programme audio créé spécifiquement en dehors d’un programme radio et en dehors de toute notion de replay. Il est natif car il est né sur et pour Internet.

À catégorie différente, auditeurs différents. Selon l’étude Prisma Audio IFOP Salon Radio et Audio Digital 2020, les auditeurs de podcast natifs ont un profil plus marqué que celui des auditeurs de podcast “classiques”.

En effet, les auditeurs de podcast natifs sont globalement plus jeunes, plus urbains, plus adeptes des réseaux sociaux, plus équipés en matériel audiovisuel (ils sont plus nombreux que les auditeurs de podcasts classiques à posséder une enceinte connectée).

Les podcasts natifs : tendance de fond ou fin d’une tendance ?

À un moment où les écrans saturent nos espaces et nos neurones, les contenus audio type podcast, et a fortiori les podcasts natifs, sont scrutés avec précision par les plateformes et les instituts d’études.

Acast hébergeur de podcasts

Image : Acast

Yann Thebault, directeur France de l’hébergeur de contenus Acast, l’expliquait dans un entretien donné à Siècle Digital : “Il y a un vrai travail de fond à mener en France pour démocratiser le podcast. C’est un nouveau format qui met un peu de temps à s’installer car il bouscule les codes que nous connaissions jusqu’ici.”

Aussi, le baromètre dressé par cette plateforme est un outil éclairant pour voir l’évolution de cette tendance au cours du troisième trimestre 2020 et comprendre si l’installation de ce nouveau format est en effet en train d’avoir lieu comme Yann Thebault l’appelait de ses vœux. Ou bien si l’été, les vacances et la rentrée, ont eu raison de ces contenus audio.

Les chiffres sont explicites : Acast a enregistré une augmentation de plus de 20% des écoutes mensuelles par rapport au trimestre précédent.

Selon le dernier baromètre des podcasts natifs d’Acast, environ 2,7 millions d’auditeurs uniques mensuels ont écouté des podcasts hébergés par Acast pendant l’été, soit une augmentation de plus de 31% par rapport au deuxième trimestre 2020.

Baromètre Podcasts natifs Juil-Sept 2020

Infographie : Acast

« Pendant l’été, nous avons remarqué une forte augmentation des écoutes mensuelles dès le début du mois de juillet. Clairement le podcast est un format qui est aussi un moyen d’évasion et qui s’écoute facilement en vacances. La rentrée de Septembre a permis de franchir un nouveau cap et confirme que le podcast s’installe dans la vie des Français, » explique Yann Thébault.

La position d’Acast se renforce

L’hébergeur de contenus voit sa position de leader en termes d’écoutes de podcasts natifs, se consolider : plus de 50% des écoutes du marché du natif en France ont en effet lieu sur cette plateforme.

Les revenus générés par Acast représentent 70% de tous les revenus générés par le marché du podcast natif en France, illustrant bien sa position dominante sur le marché.

En termes de modèle économique, un point émerge clairement : le sponsoring a gagné 17 points depuis le baromètre précédent et représente 30% de l’ensemble des revenus enregistrés sur ce troisième trimestre.