Samsung Electronics a dévoilé les premières estimations de son troisième trimestre 2020 et le moins que l’on puisse dire, c’est que le bilan semble au beau fixe pour la firme sud-coréenne, avec des profils s’élevant à 9 milliards de dollars. Un résultat qui n’est pas étranger aux sanctions américaines à l’encontre du principal son principal concurrent, Huawei.

Samsung signe son meilleur trimestre depuis deux ans

L’heure est à la célébration chez Samsung. Le constructeur sud-coréen a vu ses ventes de smartphones décoller au troisième trimestre 2020, ce qui se traduit par un profit opérationnel en hausse de 58% pour atteindre les 9,03 milliards d’euros. C’est le meilleur trimestre de l’entreprise depuis deux ans. Un résultat d’autant plus inattendu que l’année dernière, la firme était en proie à d’importantes difficultés.

Dans la même catégorie

En entrant davantage dans les détails, on apprend que Samsung aurait vendu 80 millions de smartphones Galaxy Note 20 et Galaxy Note 20 Ultra, appareils qui sont sortis durant l’été. Pour atteindre ce résultat, le constructeur coréen a également pu compter sur une réduction de ses coûteuses campagnes marketing, au profit d’une poussée de volumes pour la vente en ligne. Il en va de même pour les puces graphiques des consoles de jeux nouvelles génération qui, elles aussi, auraient largement contribué à atteindre ces profits pharaoniques. Toutefois, il semblerait que les déboires de Huawei aux États-Unis ne soient pas non plus tout à fait étrangers à la situation

… Au grand dam de son concurrent Huawei

Huawei est la victime collatérale de la guerre commerciale opposant la Chine aux États-Unis. Le pays de Donald Trump a non seulement désigné le constructeur chinois comme étant une menace pour la sécurité nationale, mais a également signé un décret d’urgence nationale interdisant aux firmes américaines de faire affaire avec lui. Résultat : Huawei s’est vu privée de ses partenaires, allant jusqu’à craindre une pénurie de puces pour ses smartphones. C’est ce contexte qui l’a d’ailleurs obligée à passer des commandes de composants directement auprès de… Samsung Electronics.

Pour Kang Min-soo, analyste pour Counterpoint Research, c’est désormais une réalité : ces sanctions appliquées par le gouvernement américain ont un important impact sur le marché des smartphones. Il ajoute : « C’est une bonne opportunité pour Samsung d’augmenter sa part de marché en Europe, où la concurrence est forte avec Huawei sur différents segments du marché ». Une opportunité que le constructeur sud-coréen semble plus que jamais prêt à saisir.