Facebook Gaming vient de réaliser une belle affaire. L’application de live streaming détenue par le géant des réseaux sociaux vient de signer un partenariat avec les plus grands labels de musique au monde dont Universal, Warner, Sony, BMG, Kobalt et Merlin. Cela signifie que les streamers peuvent diffuser de la musique sous licence sans se soucier des droits d’auteur.

Les streamers n’ont plus à se soucier dans leur choix musical

C’est un coup de maître que vient de réaliser Facebook Gaming. En signant avec les plus grands labels de musique au monde, le service de gaming simplifie grandement la vie de ses utilisateurs. Pour le moment, cette nouvelle fonctionnalité est limitée aux streamers ayant le statut de « partenaire ». Facebook précise que très bientôt, tous les streamers présents sur la plateforme pourront profiter de cet avantage.

Une seule règle à respecter : la musique doit être plus faible que la voix du streamer et des effets sonores intégrés au jeu. L’idée est d’éviter que Facebook Gaming se transforme en plateforme de DJ. Le géant des réseaux sociaux ne veut surtout pas en arriver là ce qui l’oblige à poser ces quelques règles. Facebook Gaming précise que : « jouer au DJ sans jouer, c’est interdit« . On sait à quel point les droits musicaux sont complexes et il est évident qu’avec ce partenariat, Facebook Gaming marque des points face à Twitch ou à YouTube.

Facebook Gaming frappe un grand coup

Facebook a décidé de ne pas dévoiler les accords de licence qui lui ont permis d’en arriver là. Il n’en reste pas moins que c’est un énorme pas en avant pour la plateforme. Une annonce qui arrive à point nommé quand on sait que depuis quelques mois, Twitch est bombardée d’avis de retrait émis par la Recording Industry Association of America (RIAA). De quoi faire naître logiquement une confusion et une frustration chez les utilisateurs de la plateforme. Twitch Sings était la cause principale des plaintes déposées ce qui a contraint la plateforme à annoncer la fin du jeu pour 2021.

Comme toujours, Facebook est ambitieux et ce programme n’est peut-être que le début d’une stratégie parfaitement huilée pour faire tomber Twitch. La plateforme est d’autant plus forte depuis que Mixer a jeté l’éponge pour se rallier aux côtés de Facebook Gaming cet été. La plateforme de live streaming serait même déjà plus rentable que ses rivaux Twitch et YouTube. Avec le récent déploiement de son application mobile, Facebook Gaming est en bonne posture pour s’emparer du marché et qui sait, peut-être racheter Twitch dans les mois à venir ? C’est une éventualité à ne pas négliger.