Souvenez-vous, le 16 juillet dernier, les comptes Twitter de Bill Gates, Barack Obama, Apple, Elon Musk et d’autres encore affichaient des messages incitant les utilisateurs à envoyer des bitcoins à une adresse précise. Rapidement, un nombre a été donné concernant les comptes piratés. Ces derniers auraient été 130 au total et auraient été visités par les pirates, après que ces derniers aient soudoyé un ou plusieurs employés Twitter. Le 1er aout dernier, un adolescent de 17 ans était arrêté et présenté à la justice. Aujourd’hui, un autre adolescent, plus jeune encore, est mis en cause.

Serait-il LE cerveau du grand piratage de Twitter ?

Graham Ivan Clark a été arrêté et présenté à la justice dans le cadre du piratage de Twitter alors qu’il n’était âgé que de 17 ans. Un autre adolescent vient d’être arrêté par les autorités américaines, et cette fois lui n’est âgé que de 16 ans. Selon quatre personnes interrogées dans le cadre du piratage, l’adolescent d’origine du Massachusetts était à minima partiellement responsable de la planification de la brèche et de sa mise en oeuvre.

L’adolescent, dont l’identité est préservée dans la mesure où il est mineur et pas inculpé pour le moment, aurait travaillé sur ce piratage, en échanges directs avec Clark depuis mai dernier. Pour échanger avec les autres pirates, le jeune homme aurait uniquement utilisé Signal et Wire, tandis que les autres, eux, échangeaient régulièrement via Discord. Un pirate, connu sous le nom de PlugWalkJoe, a déclaré à son sujet qu’« Il était plus intelligent que les autres ». Ainsi s’il semble véritablement être l’un des cerveaux du groupe, il est celui que les enquêteurs ont eu le plus de mal à identifier jusqu’à présent.

Pour arriver à ses fins, l’adolescent américain aurait appelé des employés de Twitter, en se faisant passer pour un entrepreneur ou un employé. Il demandait à ses interlocuteurs d’entrer leurs identifiants dans des sites web frauduleux, de façon à pouvoir accéder à ces précieuses données. C’est de cette façon que les pirates ont pu accéder au système interne de Twitter.

Un jeune homme adepte du web depuis plusieurs années

Comme le relève le New York Times, le jeune homme a fait des achats de sites web dès l’âge de 13 ans. Ces sites possédaient des noms pornographiques notables, et ont été proposés à la revente. À cette même époque, il est relevé que le garçon était déjà présent sur des forums en ligne ainsi que sur un site spécialisé qui permettait de revendre et d’acheter des noms d’utilisateurs convoités sur les réseaux sociaux.

Après d’autres actions sur le net, en mai dernier, c’est avec Clark que l’adolescent a commencé à collaborer. Tous les deux, cachés sous le pseudonyme Kirk, ont commencé à vendre des noms d’utilisateurs plutôt originaux à des clients. Cela avant d’avoir accès aux comptes Twitter de multiples personnalités et de lancer à l’échelle mondiale une arnaque Bitcoins. Cette dernière semble avoir été fructueuse pour les deux adolescents puisque 12 bitcoins ont été envoyés, soit presque 110 000€. Cette somme n’aurait été divisé qu’en deux. Voilà qui laisse donc penser qu’il n’y a bel et bien que deux cerveaux dans le grand piratage de Twitter. Le réseau social, quant à lui, s’est abstenu de tout commentaire.