“Keen” est un mot utilisé par les anglophones pour parler d’une personne ayant des facilités intellectuelles. Quelqu’un qui percute rapidement. C’est tout l’objectif de cette nouvelle expérience imaginée par Google et baptisée Keen : éviter de nous faire perdre du temps sur le web et optimiser ces moments où nous scrollons sans savoir réellement pourquoi.

Keen : une expérience inspirée de Pinterest ?

Quand Sarah Perez de Techcrunch présente Keen, elle parle d’un genre de Pinterest automatisé. C’est vrai que nous ne sommes pas très loin de cela. Pinterest est un réseau social qui permet de trouver des contenus en fonction de vos centres d’intérêt. Keen a été pensé exactement de la même manière, avec une petite dose d’intelligence artificielle en plus. Ce projet a vu le jour au sein de l’Area 120, l’incubateur interne de Google, d’où était également sorti au début de l’année 2020 GameSnacks, une solution de gaming pour les mauvaises connexions et les appareils d’entrée de gamme.

L’application s’apparente à une refonte moderne du service Google Alerts. L’objectif est de permettre aux internautes de surveiller le web à la recherche de contenus spécifiques. La différence c’est qu’aujourd’hui ils ne reçoivent plus des e-mails, mais Keen s’appuie sur le machine learning pour proposer le meilleur contenu à ses utilisateurs. Le tout en fonction de leurs propres centres d’intérêt, sur des sujets précis.

L’idée du projet est née de C.J. Adams après qu’il ait réalisé qu’il passait beaucoup trop de temps sur son téléphone à parcourir le web sans réfléchir pour combler ses temps morts. Pourquoi ne pas profiter de ces moments pour apprendre des choses sur des sujets qui nous intéressent ? Lui et quatre collègues de Google ont travaillé en collaboration avec l’équipe People and AI Research (PAIR) de la société, pour apporter cette fameuse touche d’intelligence artificielle. Un peu comme l’application Hobbi imaginée par Facebook et également “accusée” de copier le modèle de Pinterest.

Vos centres d’intérêt avant tout

Keen est disponible en version desktop et sur Android pour le moment. Pour l’utiliser, c’est assez simple : il vous suffit de vous connecter avec votre compte Google et définir vos sujets de prédilection. Vous pouvez par exemple dire que vous souhaitez apprendre à faire des brioches, mieux connaître les espèces d’oiseaux, apprendre à parler le mandarin, etc. En fonction des premiers sujets que vous définirez, l’intelligence artificielle vous proposera des sujets connexes pour élargir votre champ de vision.

Les résultats proposés par Keen sont générés directement par Google Search et le machine learning de l’outil pour vous permettre de découvrir plus de contenu lié à vos intérêts. Si certains comparent cet outil à Pinterest, c’est parce que la mécanique est similaire : une fois qu’un “keen” a été créé, (l’équivalent d’un tableau sur Pinterest) vous pouvez y ajouter des éléments (comme les épingles sur Pinterest), en retirer d’autres et choisir de rendre vos “cens” publics ou privés.