Avec la crise sanitaire liée au coronavirus, des services comme Slack ont été sursollicités. Dans le cas de cette plateforme en particulier, 7 000 nouveaux clients ont inscrits leurs collaborateurs en cette période un peu particulière. Jean-Marc Gottero est le directeur général France de Slack, interrogé par Ambroise Carrière pour Culture Numérique, il nous a confié que Slack avait parfaitement su s’adapter aux besoins et conséquences sur l’activité pendant le confinement.

Pour s’abonner à Culture Numérique : SpotifyApple PodcastsDeezerGoogle PodcastsAcast.

Dans la même catégorie

La croissance fulgurante de Slack est « une explosion subie »

7 000 nouveaux clients sur le trimestre, 44% de messages en plus par utilisateur, et plus globalement un passage de 10 millions à 12,5 millions d’utilisateurs connectés en même temps … Ce sont les derniers chiffres de Slack qui montrent une forte augmentation de l’utilisation du service en raison du télétravail imposé par le confinement. Pour Jean-Marc Gottero, cette croissance est « une explosion subie », car avec plus d’un milliard de personnes en télétravail dans le monde, cela peut aisément avoir des répercussions sur la qualité du service.

Ce boom d’usage a induit de nouvelles préoccupations pour l’entreprise, à savoir d’une part de pouvoir accompagner l’ensemble des clients mais aussi beaucoup de vigilance quant au fonctionnement de la plateforme. En France, un avantage a été constaté, c’est l’ouverture des datacenters au sein même du pays, permettant de stocker les données en France, et cette démarche étant récente, cela laisse beaucoup de visibilité et de disponibilité à la filiale française de l’entreprise.

Cette crise sanitaire a également permis de renforcer le lien entre les employés, notamment avec le partage d’images, l’envoi de messages parfois hors travail. Selon le directeur général, Slack est aussi fait pour cela. C’est un outil plaisant, humain, agréable que les clients apprécient et c’est aussi le cas des équipes de l’entreprise elle-même.

« Nous sommes une plateforme universelle »

Jean-Marc Gottero le souligne, Slack est « une plateforme universelle » qui intègre les outils et services d’acteurs que l’on pourrait définir comme des concurrents directs, « nous allons plus loin que plusieurs de nos concurrents grâce à l’intégration et c’est là un de nos points forts ». L’objectif de l’entreprise est également de toujours garder une longueur d’avance sur ces mêmes concurrents afin de proposer le meilleur outil possible aux clients.

Le patron de Slack France indique par ailleurs que selon le ministère du travail, en 2017, 3% des travailleurs français avaient un jour en plus de télétravail. Selon lui, la France se place derrière d’autres pays en termes de télétravail mais il pense que la crise actuelle peut changer les choses. Le résultat de cela serait une meilleure productivité et un gain de performance. En somme, le patron se dit prêt à apporter aux entreprises françaises son outil et ses conseils afin de développer le télétravail, un élément important encore pour plusieurs semaines.