Le moteur de recherche français signe une collaboration inédite avec Huawei. Après un an de collaboration étroite entre les équipes techniques de Qwant et de Huawei, c’est aujourd’hui officiel : à partir du 21 avril 2020, Qwant sera le moteur de recherche par défaut des smartphones Huawei P40. L’entreprise française profite des tensions entre Google et le géant technologique chinois pour passer à l’action. Nous sommes probablement au début d’une belle histoire.

Qwant change de dimension en s’alliant à Huawei

Les relations entre Google et Huawei sont au plus bas depuis que Donald Trump a instauré un décret d’urgence nationale pour bannir l’entreprise chinoise du territoire américain. Malgré la campagne menée par l’administration Trump pour tenter de convaincre les pays européens de ne pas travailler avec Huawei.

Qwant saute sur l’occasion et signe avec l’entreprise dirigée par Ren Zhengfei. Qwant va donc devenir le moteur de recherche par défaut pour les appareils P40 de Huawei en France. En Allemagne et en Italie, Qwant sera proposé comme un moteur de recherche de « préférence ». Au début de l’année 2020, Qwant nous avait déjà fait part de ses ambitions européennes.

Qwant sera également en France le moteur de recherche par défaut de Huawei Browser sur le navigateur mobile intégré au Huawei P40. À terme, Qwant pourrait bien devenir le moteur de recherche de tous les smartphones du géant chinois. Aujourd’hui, Jean-Claude Ghinozzi affirme que :

« Huawei est une marque mondiale et une entreprise technologique formidable connue de tous. Il s’agit donc pour Qwant d’un partenariat grand public très important et commercialement très structurant. En étant choisis comme moteur de recherche de préférence dans les smartphones Huawei P40, nous sommes aujourd’hui chez Qwant, fiers et heureux de partager avec le plus grand nombre de consommateurs européens, notre moteur de recherche unique qui ne collecte pas vos données personnelles et qui respecte votre vie privée ».

Un élan se met en marche

Qwant est un moteur de recherche qui prend de plus en plus de place. Peut-être vous souvenez-vous qu’il y a quelques mois, Florence Parly, Ministre des Armées, généralisait l’utilisation de Qwant au sein de son ministère. Depuis quelques années, un élan se met en marche vers le recours à des alternatives aux géants de la tech, notamment Google.

Lorsqu’il était encore en poste, Mounir Mahjoubi alors secrétaire d’État chargé du numérique, avait vanté à plusieurs reprises les mérites du moteur de recherche Qwant. Alex Huang, Directeur Général Huawei Consumer BG France, affirme que :

« Avec un tel degré d’exigence apporté à la sécurité des données sur la nouvelle gamme Huawei P40, il était important que nous puissions garantir ce même niveau de sécurité à nos clients quand il s’agit de leurs données de recherche sur internet. Qwant est le meilleur partenaire que nous puissions choisir en termes de moteur de recherche respectueux de la vie privée de nos utilisateurs ».

Huawei semble porter la France en estime. L’entreprise chinoise annonçait récemment que la première usine hors de Chine pourrait bien être construite sur notre territoire. Un projet à 200 millions d’euros qui pourrait permettre la création de 500 emplois directs. En attendant, le gouvernement français ne s’est toujours pas réellement exprimé sur sa volonté de travailler avec Huawei ou non pour les infrastructures 5G.