Après 18 mois de services, Jean-Claude Ghinozzi laisse le poste de PDG de Qwant. Le comité consultatif de Qwant a nominé Raphaël Auphan directeur général. La présidence du moteur de recherche français revient à Corinne Lejbowicz. Après validation de l’Assemblée générale, ces deux nominations prendront effet le 5 juillet 2021.

Corinne Lejbowicz a dirigé plusieurs entreprises, notamment PrestaShop, et siège aux conseils d’administration de la Française des Jeux, de La Poste, et d’Agriconomie. Raphaël Auphan a plusieurs créations d’entreprises à son actif, dont BayLight et Cosmian. « Je suis extrêmement motivé par les challenges à relever, technologiques et économiques en premier lieu, qui permettront à Qwant de se développer, et confiant dans les savoir-faire et les équipes », flatte Raphaël Auphan.

Selon des informations du Point ces nominations pourraient amorcer le renforcement de la prise de participation de la Caisse des dépôts dans Qwant. En 2020, la Caisse des dépôts a participé à la recapitalisation de Qwant avec le groupe allemand Axel Springer.

Toujours pas de rentabilité pour Qwant, mais Jean-Claude Ghinozzi enregistre un bon bilan

Les deux gestionnaires seront accompagnés dans leurs missions par la Leadership Team de Qwant constituée l’année passée. Ils seront donc épaulés par le Chief Operating Officer (COO) Éric Bazin, le chief technical officer (CTO) Hugo Venturini, la Chief Marketing Officer (CMO) Nam Ma Kim, le Chief Revenue Officer (CRO) Jean-Robert MAMIN, et le Chief Communication Officer (CCO) Sébastien Ménard. Pour le moteur de recherche dont le siège social se trouve à Paris, la rupture avec l’influence américaine ne se fait pas sur les intitulés de postes.

Bien que depuis sa création en 2013 Qwant n’ait jamais atteint la rentabilité, le bilan de l’ancien PDG Jean-Claude Ghinozzi reste positif. Sous sa houlette, en un an, les pertes de l’entreprise ont été divisées par deux et le chiffre d’affaires a augmenté de 37%. Sous sa présidence, le développement informatique du moteur de recherche a été à l’honneur. Néanmoins, aujourd'hui Qwant dépend encore beaucoup des résultats du moteur de Microsoft Bing.

Trois ans, trois PDG

Qwant ambitionne de se rapprocher de son seuil de rentabilité cette année. Les 8 millions d'euros d’investissements de Huawei devraient participer à atteindre cet objectif. Lors de cette annonce d’investissement, un porte-parole de Qwant avait précisé : « Il s’agit d’un investissement via une obligation. Il ne s’agit pas d’une entrée dans le capital de Qwant ».

En trois ans, Qwant a vu passer 3 PDG. En janvier 2019, Eric Leandri, le fondateur de Qwant annonçait quitter la direction du moteur de recherche. Son successeur par intérim, Tristan Nitot, est resté 5 mois à la tête de l’entreprise avant de reprendre son ancien poste puis le quitter car « le cœur n’y était plus ». Cette fois-ci c’est donc au tour de Jean-Claude Ghinozzi d’abandonner le navire. Après 4 ans passés chez Qwant et 18 mois à sa présidence, le PDG en poste a annoncé dans un post Linkedin retourner vers son secteur d’origine : les jeux vidéo.