Après le bouton pour zapper les blagues sur Donald Trump, c’est une nouvelle fonctionnalité de lecture aléatoire qui est pensée et testée par Netflix.

La lecture aléatoire : une fonctionnalité très populaire

Nombreuses sont les personnes à s’installer devant Netflix dans le but de s’occuper, sans être à la recherche d’un film en particulier ni même d’une série à débuter. C’est là qu’entre en jeu la fonctionnalité de lecture aléatoire.

Jusqu’ici, cette fonctionnalité est présente sur plusieurs plateformes, comme YouTube, et elle vous permet, notamment, de ne pas vous engager dans la découverte d’un contenu potentiellement trop long pour vous, mais surtout de découvrir de nouvelles productions ou de revivre des moments appréciés notamment via les épisodes de série qui peuvent être diffusés.

Une fonctionnalité qui ne sera disponible que si elle est jugée utile par les utilisateurs

La fonctionnalité a été repérée par Android Police. Dans les informations que le média rapporte, on se rend également compte que d’autres fonctionnalités sont apparues, notamment pour regarder un contenu similaire ou pour avoir de plus amples informations sur ce que l’on visionne.

Gizmodo a interrogé Netflix à ce sujet, et ce dernier lui a indiqué que c’était un test qui avait actuellement lieu. Le géant du streaming a indiqué que cette expérience pouvait avoir lieu « dans différents pays et pour différentes périodes de temps – et qu’elle ne serait rendue disponible à grande échelle uniquement si les gens la trouvaient utile ». Si cela s’applique bien évidemment à la fonctionnalité de lecture aléatoire, cela est également le cas pour la découverte de contenus similaires ainsi que pour les plus amples informations à propos d’un contenu.

Finalement, avec cette fonctionnalité, Netflix s’engagerait vers un contenu pouvant être visionné n’importe où, depuis n’importe quel support, puisqu’il n’inclurait pas l’engagement du spectateur. Celui-ci n’aurait donc aucune pression liée à son envie de continuer ou non une série. Cependant, ce qui semble certain, c’est bel et bien que les accros à Netflix risquent de ne plus lâcher la télécommande.