Bloomberg rapporte qu’Alipay (Alibaba) et WeChat Pay (Tencent), les deux géants du paiement électronique en Chine, prévoient d’ouvrir leur plateforme aux touristes en visite en Chine. Aucune date officielle n’a encore été communiquée.

La Chine fait un pas vers les touristes occidentaux

Depuis de nombreuses années, les applications de paiement électronique chinoises donnent des cauchemars aux banquiers du monde entier. Longtemps restées source d’inquiétude pour les organismes de réglementation occidentaux et leurs concurrents, cette fois-ci WeChat Pay et Alipay changent de position.

En effet, en ouvrant leur plateforme de paiement aux touristes, ils espèrent augmenter les dépenses effectuées par les touristes en Chine. Cette décision va dans le bon sens. Elle envoie des signaux positifs qui laissent également penser que les deux géants chinois pourraient, dans un futur proche, décider de se développer à l’étranger. Pour Zennon Kapron, fondateur et directeur du cabinet de consulting chinois Kapronasia, :

“Permettre aux touristes étrangers de dépenser en Chine par le biais des paiements électroniques est un réel avantage. En effet, la Chine cherche à tout prix à démocratiser cette nouvelle méthode de paiement. C’est une première chose mais je pense que la réelle valeur ajoutée de cette annonce est dans la transparence de l’expérience transfrontalière proposée par Alipay et WeChat Pay”.

Une petite révolution pour le paiement électronique

Les 30 millions de touristes qui viennent visiter la Chine chaque année ont bien souvent du mal à savoir comment payer. La plupart du temps, ils n’ont pas d’autres alternatives possibles que le paiement électronique. À ce propos, Alipay détient 94% des paiements électroniques en Chine. C’est colossal. Les chinois ont également du mal à s’en passer quand ils visitent d’autres pays. Vous avez certainement déjà aperçu les logos de WeChat et d’Alipay dans des taxis français : ils sont là uniquement pour permettre aux chinois de payer avec leur mobile.

Les Chinois utilisent leur mobile pour régler leurs achats sur Internet mais aussi en magasin, payer leurs factures d’eau ou d’électricité ou encore régler leur déplacement en taxi ou vélos partagés. 65% des internautes chinois utilisent désormais leur téléphone mobile pour régler des achats dans la vie réelle, alors qu’ils n’étaient que 50% en 2017 d’après le CNNIC, un organisme gouvernemental.

L’ouverture des plateformes chinoises aux touristes étrangers va entraîner de nombreux changements pour les géants des paiement occidentaux comme American Express, Visa ou encore Mastercard. À ce propos, un porte-parole de Visa estime que :

“C’est évident, il s’agit d’un grand pas en avant, tant pour les consommateurs qui se rendent en Chine que pour l’ensemble de l’industrie des paiements électroniques. Dans le cadre de ce nouveau partenariat nous ferons tout pour créer un environnement dans lequel les titulaires d’une carte Visa puissent utiliser leur carte en Chine, dans les millions de lieux où le paiement électronique est accepté. C’est une bonne nouvelle”.