L'Australie va aider la NASA à aller sur Mars et sur la Lune
Science

L’Australie va aider la NASA à aller sur Mars et sur la Lune

Le gouvernement australien débloque 150 millions de dollars dans le cadre de la mission Artémis.

C’est officiel : l’Australie prévoit de dépenser 150 millions de dollars (136 millions d’euros) pour collaborer avec la NASA dans le cadre de la mission Artémis. En effet, le gouvernement australien ne veut pas rester en dehors de la course à l’espace.

L’Australie va donner un coup de main à la NASA

Cette collaboration devrait permettre à des chercheurs australiens et américains de travailler ensemble dans des domaines liés à la robotique, à l’automatisation ou encore à l’intelligence artificielle. C’est le premier ministre australien Scott Morrison, lui-même, qui a annoncé que le pays allait dépenser 150 millions de dollars (136 millions d’euros) sur 5 ans dans le cadre de cette collaboration.

Le gouvernement australien précise que ce budget sera utilisé pour favoriser de nouvelles idées et créer des emplois qualifiés sur des missions de pointe. L’Australie veut devenir un partenaire de premier rang aux côtés de la NASA. Les chercheurs australiens travaillerons donc en grande partie sur la fameuse mission Artémis. C’est dans le cadre de cette dernière que la NASA prévoit d’envoyer des humains sur la Lune puis sur Mars.

La mission Artémis en ligne de mire

Pour Jim Bridenstine, patron de la NASA, la mission Artémis est l’une des plus importantes de tous les temps. Il précise à ce sujet que : « c’est une excellente nouvelle ! 50 ans après Apollo 11, le programme Artémis a pour objectif de transporter un homme et une femme sur la surface de la Lune. J’ai une fille de 11 ans et je veux qu’elle puisse rêver d’aller, elle aussi, un jour sur la Lune. Cette mission va certainement susciter des vocations. Du moins, nous l’espérons ».

L’aide de l’Australie sera-t-elle suffisante pour envoyer des humains sur la Lune dès 2024 ? C’est la question que tous les experts se posent. Envoyer des humains sur la surface de la Lune d’ici 5 ans est un défi extrêmement ambitieux. Pour Ken Bowersox, l’un des grands directeurs de la NASA : « cette mission est extrêmement risquée, mais nous voulons absolument qu’elle se concrétise ».

Send this to a friend