Depuis le scandale Cambridge Analytica, Facebook promet plus de transparence et plus de sécurité. Comme annoncé il y a quelques mois, le réseau social vient d’annoncer le lancement de la fonctionnalité “Activité en dehors de Facebook”. Cette dernière permet à chaque utilisateur de voir et contrôler les informations partagées par des sites et applications tiers avec Facebook.

Facebook tente d’être plus transparent …

Alors que nous apprenions, il y a quelques jours que Facebook allait ouvrir des pop-up cafés au Royaume-Uni afin d’éduquer et aider les gens à mieux comprendre comment fonctionnent leurs paramètres de fonctionnalité, Mark Zuckerberg tient sa promesse et veut regagner la confiance des utilisateurs.
Annoncée lors du F8 2018, la fonctionnalité “Activité en dehors de Facebook”, veut redonner le contrôle à l’utilisateur. Plus tôt dans l’année, Facebook tentait de faire preuve de transparence avec le lancement de la fonctionnalité “Pourquoi est-ce que je vois ça ?”, permettant aux utilisateurs de comprendre pourquoi telle ou telle publication apparaît dans le fil d’actualité.

Cette nouveauté permettra à chaque utilisateur de voir les informations partagées par des sites ou applications tierces. Facebook explique “elle vous permettra de voir un résumé des applications et sites web qui nous envoient des informations au sujet de votre activité, et d’effacer ces informations de votre compte si vous le souhaitez.” Pour faire simple, lorsqu’un annonceur utilise le pixel Facebook, le Facebook Login, l’API Facebook ou encore le bouton j’aime sur son site, il collecte un certain nombre d’informations, qu’il partage avec Facebook. Vous aurez désormais un droit de regard dessus et pourrez choisir de :

  • voir un résumé des informations
  • déconnecter les informations de votre compte
  • déconnecter votre future activité en dehors de Facebook de votre compte

… en limitant les annonceurs

Touchés via la publicité, les utilisateurs sont rarement au courant des données qu’un tiers peut avoir sur eux. Facebook explique ainsi “plusieurs recherches ont démontré que les gens préfèrent voir des publicités pour des choses qui les intéressent et qui sont pertinentes par rapport à leurs intérêts».

Si un utilisateur supprime son historique d’activité en dehors de Facebook, les informations collectées ne pourront plus être utilisées pour “améliorer le ciblage des publicités qu’il reçoit“. Conséquences : “les options de ciblage optimisées par les outils commerciaux de Facebook, comme le Facebook Pixel, ne peuvent plus être utilisées pour cibler un utilisateur avec des publicités. Cela inclut par exemple les audiences personnalisées créées à partir des visites de sites Web ou d’applications“.

La fonctionnalité est lancée en test cet été en Espagne, Irlande et Corée du Sud. Pas la peine donc de chercher le paramètre ici en France. Elle sera cependant disponible à l’avenir dans “Paramètres” -> “Vos informations Facebook” -> “Activité en dehors de Facebook”.

L’initiative est bonne, mais Facebook a encore des progrès à faire. La semaine passée nous apprenions que l’entreprise faisait preuve une nouvelle fois d’un manque de transparence, en n’expliquant pas clairement aux utilisateurs que les conversations audio de Messenger étaient écoutées et retranscrites par des tiers.