Postmates obtient son permis pour tester son robot de livraison autonome Serve à San Francisco
Technologie

Postmates obtient son permis pour tester son robot de livraison autonome Serve à San Francisco

Postmates pourra tester 3 robots dans les rues de San Francisco et devient la première entreprise à obtenir le permis dans la ville.

L’année dernière, Postmates une entreprise américaine spécialisée dans la livraison aux particuliers présentait son robot de livraison autonome Serve. Ce robot qui ressemble à un mélange entre un chariot et le robot Wall-E va être utilisé pour livrer divers produits aux particuliers.
Fin 2018, la société avait fait une demande de permis à la ville de San Francisco afin que ce dernier puisse rouler dans les rues de la ville. TechCrunch rapporte aujourd’hui que la demande a été acceptée et que les robots vont être déployés dans le cadre de tests !

Un test qui durera trois mois

D’après les informations obtenues, le permis est valide durant 180 jours et permet à la société de déployer 3 robots.
Postmates s’est dit « impatients de travailler directement avec les villes à la recherche d’une approche collaborative et inclusive pour le déploiement de la robotique qui respecte nos droits de passage publics, inclut la participation de la communauté et permet aux villes de développer des régimes réglementaires réfléchis. » San Francisco devient ainsi l’une des premières villes à officiellement approuver le test de robots autonomes et Postmates la première entreprise à l’obtenir.

Quelques changements ont été apportés à Serve

Serve est en mesure de réaliser 12 livraisons par jour et peut se déplacer durant 50 kilomètres en toute autonomie. Le robot peut transporter jusqu’à 50 kilos de charge. Grâce à la technologie implémentée (caméras, Lidar), le robot peut éviter les obstacles sur son trajet. Un opérateur peut reprendre la main à tout moment sur le robot autonome. Pour récupérer les courses, l’utilisateur doit utiliser un écran tactile intégré au robot.
La société explique avoir apporté un certain nombre de changements au robot, notamment une nouvelle technologie Lidar et un langage pour animer les yeux de Serve, afin que ce dernier soit « socialement intelligent. »

Cette annonce intervient peu de temps après qu’Amazon est annoncé déployer ses robots de livraison autonome Scout en Californie. Le marché de la livraison autonome se développe de plus en plus, reste à voir les résultats de ces derniers et les retours des utilisateurs.

Send this to a friend