Il en manquait un ! En juillet, Amazon, Apple et Google ont fait les gros titres à cause de leur assistant personnel respectif : Alexa, Siri et Google Assistant. La raison est simple, tous autorisent des sociétés tierces à écouter un pourcentage minime des conversations entre les utilisateurs et les assistants. Un problème pour la vie privée et surtout des informations qui ne sont pas toujours clairement données aux utilisateurs. C’est à présent Microsoft qui va être épinglé suite aux informations livrées par un prestataire de la firme à Motherboard.

Des personnes écoutent nos conversations de chez eux, en toute tranquillité

La personne ayant partagé des fichiers au média déclare “le fait que je puisse même en partager une partie avec vous montre à quel point les choses sont laxistes en terme de protection des données utilisateur.” Il explique que des conversations intimes sont entendues, des discussions sur des sujets comme la perte de poids, des thématiques que les utilisateurs n’ont pas nécessairement envie de partager avec des inconnus. Certains utilisateurs auraient même donné leur adresse complète via Cortona, ce qui ne rend pas le processus si confidentiel que ça.

Comme pour les autres entreprises, envoyer certaines conversations a pour objectif d’améliorer l’assistant de Microsoft, Cortana. Pour Skype, les employés ont accès aux conversations grâce au service de traduction en temps réel, Skype Translator. L’objectif étant de vérifier les traductions et corriger ces dernières afin d’améliorer l’IA du service.
Skype précise que certaines conversations peuvent être analysées. Il est écrit dans la FAQSkype collecte et utilise votre conversation pour améliorer les produits et services Microsoft. Pour aider la technologie de traduction et de reconnaissance vocale à apprendre et à grandir, les phrases et les transcriptions automatiques sont analysées et toutes les corrections sont entrées dans notre système, afin de créer des services plus performants.” Cependant, il n’est pas précisé que des “humains” peuvent les écouter.

Microsoft pense être suffisamment transparent avec ses clients

Les audios obtenus par Motherboard durent entre 5 et 10 secondes, certains peuvent être plus longs. Une fois de plus, les géants américains manquent de transparence avec leurs utilisateurs. Alors qu’Amazon, Apple et Google ont pris diverses mesures en arrêtant leur programme, menant des enquêtes et donnant plus de libertés aux utilisateurs, Microsoft reste sur ses positions.

Un porte parole de l’entreprise a déclaré “Microsoft collecte des données vocales pour fournir et améliorer des services vocaux tels que la recherche, les commandes vocales, la dictée ou les services de traduction. Nous nous efforçons d’être transparents dans la collecte et l’utilisation des données vocales afin de nous assurer que nos clients puissent faire des choix éclairés quant au moment et à la façon dont leurs données vocales sont utilisées. Microsoft obtient l’autorisation des clients avant de collecter et d’utiliser leurs données vocales.” Il est ajouté que les données sont dépersonnalisées. Mais Microsoft n’écrit pas clairement que d’autres personnes peuvent avoir accès à ses données, mais pour l’entreprise cela semble clair et suffisant…